Un grand honneur pour Forensic

Publié le 20/02/2010 à 00:00, mis à jour le 07/10/2013 à 14:30

Un grand honneur pour Forensic

Publié le 20/02/2010 à 00:00, mis à jour le 07/10/2013 à 14:30

IBIS, ça vous dit quelque chose ? Les amateurs de la série policière américaine CSI, eux, connaissent. Nombre de crimes par armes à feu ont en effet été résolus grâce à IBIS, pour Integrated Ballistics Identification System. Cette technologie québécoise, mise au point par Forensic Technology, détient plus de 95 % du marché mondial. Une réalisation impressionnante pour cette entreprise qui apparaît au tableau des 50 sociétés les mieux gérées pour la première fois.

Cette technologie a révolutionné la résolution des crimes grâce à la correspondance balles-armes à feu qu'elle permet. " Auparavant, cela se faisait à la main, dit le président Robert Walsh. Si un détective soupçonnait un lien entre deux crimes, il fouillait les tiroirs pour comparer les preuves. Mais c'était impossible si les crimes avaient été commis dans des régions différentes. " Grâce à IBIS, il suffit de lancer le système pour définir les concordances dans les banques de données de plusieurs laboratoires. Pas étonnant qu'une cinquantaine de pays en aient acheté un malgré son coût de un million de dollars l'unité !

Réseau mondial

En 2009, Forensic a conclu une entente avec Interpol pour relier les banques de données des pays membres dotés d'IBIS. Elle est d'ailleurs en train de développer un serveur qui reliera les systèmes du Canada, des États-Unis et du Mexique.

Quelque 8 % de ses revenus sont consacrés à la R-D, entièrement effectuée au Québec. Elle vient notamment de concevoir un logiciel permettant de fournir une image des armes à feu dès leur sortie de l'usine. " À partir de projectiles ou de cartouches trouvés sur la scène d'un crime, il sera possible de remonter la filière jusqu'aux propriétaires des armes à feu ", explique Robert Walsh qui prévoit une forte demande pour ce logiciel.

Employés de choix

L'entreprise considère la gestion de son personnel comme un élément stratégique de son modèle d'entreprise. Ainsi, elle a mis en place une stratégie intitulée " Employés de choix " qui prévoit plusieurs volets pour attirer, retenir et former les employés.

L'intégration des nouveaux employés est facilitée par un processus d'accueil en bonne et due forme. Pendant leurs premières semaines de travail, ils sont conviés à de nombreuses activités d'information. De plus, les gestionnaires sont munis d'une trousse " d'embarquement à bord " qui leur permet de mieux encadrer les recrues.

Forensic fait aussi équipe avec des psychologues industriels pour reconnaître les leaders et leur proposer un plan de développement. " En tenant compte de leurs aspirations de carrière, nous les assignons à différents projets qui leur permettent d'acquérir de nouvelles compétences ", explique le dirigeant.

Depuis 2006, les gestionnaires bénéficient d'un programme de formation visant à améliorer leurs compétences interpersonnelles (coaching, communication et résolution de conflits). Les employés, de leur côté, ont accès à un plan de développement individuel en fonction de leurs intérêts et de leurs besoins. Les gestionnaires ont été spécialement formés pour les accompagner dans cette démarche.

Toutes ces initiatives ont porté leurs fruits, puisque le taux de roulement de Forensic est passé de 18 à 1 % entre 2006 et 2009.

Par ailleurs, l'entreprise encourage à sa façon les jeunes à poursuivre leurs études. Elle organise chaque année l'activité " Expert d'un jour " dans une école secondaire d'un milieu défavorisé de Montréal. Les élèves sont conviés à résoudre un homicide fictif, se familiarisant ainsi avec différents métiers du secteur médico-légal. L'équipe gagnante reçoit une bourse pour l'achat de manuels scolaires pour les études au cégep.

Trois questions à Robert Walsh

Votre principal atout pour faire partie de ce palmarès ?

" Notre capacité d'innover pour répondre aux besoins du marché. Mais cette capacité d'innover ne serait pas aussi grande sans un plan solide pour nous positionner comme employeur de choix et pour garder nos employés motivés et engagés. "

Qu'aimeriez-vous accomplir en 2010 ?

" Même si l'économie en général montre des signes encourageants de reprise, nos clients, les gouvernements, subissent encore les contrecoups de la récession. Nous souhaitons donc améliorer la perception que nos clients ont de la valeur ajoutée de nos services. "

Votre meilleur conseil de gestion ?

" Être assez agile pour changer rapidement nos priorités lorsque c'est nécessaire. "

À la une

Explosions en Iran: un ministre israélien critiqué pour avoir incriminé Israël

06:18 | AFP

Ni l'armée ni le gouvernement n'avait commenté à la mi-journée les explosions rapportées en Iran et attribuées à Israël.

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé

Mis à jour le 18/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gagnants et les perdants du 18 avril

Mis à jour le 18/04/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.