Un chercheur de l'ÉTS membre d'un réseau paneuropéen

Publié le 23/01/2010 à 00:00

Un chercheur de l'ÉTS membre d'un réseau paneuropéen

Publié le 23/01/2010 à 00:00

Par Suzanne Dansereau

Lorsqu'on lui parle de la Stratégie québécoise de recherche et d'innovation, Mohammed Chériet, professeur à l'École de technologie supérieure (ETS), n'a que de bons mots pour son auteur, le ministre Raymond Bachand.

" Cet homme est un visionnaire ", s'exclame-t-il, enthousiaste.

C'est grâce au Programme de soutien aux initiatives de recherches internationales (PSIRI) compris dans la Stratégie, que le professeur Chériet et son équipe ont obtenu le budget nécessaire pour participer à un consortium de recherche paneuropéen, le PANLAB (Pan European Laboratory For Next Generation of Networks and Services).

Ce projet consiste à fédérer les laboratoires de plusieurs multinationales en télécommunications (Nokia, France Telecom, Deutsche Telekom, etc.) pour créer une plateforme de recherche virtuelle accessible à tous les participants, qui sont au nombre de 21 dans huit pays.

Selon M. Chériet, sans le PSIRI, cette occasion ne leur aurait pas été offerte.

" Ce n'est pas avec le Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies [FQRNST] qu'on aurait pu faire ça ", dit-il. Le FQRNST est un des trois organismes subventionnaires du gouvernement du Québec. Sa création précède celle du PSIRI, qui vise l'internationalisation de la recherche québécoise.

Le PSIRI a aussi permis à l'équipe de M. Chériet d'avoir accès à un autre consortium de recherche, celui-là pancanadien, appelé CANARIE, qui travaille sur des technologies de l'information vertes.

Le PSIRI est un excellent programme qu'il faut poursuivre dans la nouvelle stratégie, fait valoir le Dr Chériet. Mais il est sous-financé, beaucoup de projets sont retenus, mais peu sont financés.

A titre d'exemple, la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) mentionne que lors de la dernière sélection en février 2009, 27 projets ont été retenus, mais seulement 17 ont été financés. " Il faudrait s'assurer que les budgets suivent lorsque les projets sont retenus ", dit Daniel Zizian, directeur de la CREPUQ.

M. Chériet estime qu'il faut faire des progrès sur le plan de l'évaluation. " Il faut aussi s'assurer que les projets sont choisis avec soin. "

À la une

L’AMF dit qu’Apple a accepté de payer une sanction de 175 000$

Il y a 6 minutes | La Presse Canadienne

L’AMF a indiqué qu’Apple s’était engagée à ce que le régime AppleCare+ soit offert par un assureur autorisé au Québec.

Syndicat à l’entrepôt de Laval: Amazon, CSN et Procureur général devant le tribunal

Il y a 26 minutes | La Presse Canadienne

Amazon a déposé une requête en révocation de l’accréditation syndicale.

Les ventes du commerce de gros ont augmenté de 2,4% au pays en avril

Il y a 16 minutes | La Presse Canadienne

En ce qui a trait aux volumes, les ventes du commerce de gros ont augmenté de 2,0% en avril.