Stratégie opérationnelle VS stratégie d'entreprise

Publié le 11/01/2010 à 15:24

Stratégie opérationnelle VS stratégie d'entreprise

Publié le 11/01/2010 à 15:24

Michael Porter, dont les théories d’affaires sont enseignées dans toutes les écoles de gestion au monde, écrivait en 1996 que l’efficacité opérationnelle d’une organisation n’était pas une stratégie d’entreprise.

 

C’est en s’inspirant de cet article titré « What Is Strategy? » et publié dans le Harvard Business Review que Tim Laseter du magazine strategy+business est revenu sur ce sujet fort débattu de la pertinence d’une stratégie opérationnelle.

 

Contrairement à Porter qui soutenait qu’une stratégie opérationnelle efficace ne donne aucun avantage concurrentiel à une entreprise - donc qui apportait peu en fin de compte mis à part une meilleure productivité - M. Laseter avance plutôt qu’une telle stratégie joue un rôle central dans la stratégie globale d’une organisation.

 

L’essai de M. Laseter, quoiqu’il soit un peu long pour une lecture Web (six pages), soulève des points très intéressants et surtout utiles pour des entreprises qui souhaitent revoir leurs stratégies organisationnelle et opérationnelle.

 

Tim Laseter explique que la stratégie opérationnelle doit englober non seulement les opérations, mais également le département d’innovation et de développement de produits, la gestion du service à la clientèle, le contrôle des opérations et la planification de ceux-ci, la gestion de la qualité, et l’attirance, le développement et la rétention de personnel.

 

« Bien que plusieurs entreprises ne décrivent pas leur stratégie opérationnelle en détail sur papier, son importance demeure cruciale, car les décisions prises par les cadres en charge des opérations ont un impact direct sur l’avantage concurrentiel d’une entreprise », conclut l’auteur.

 

À lire!

À la une

La loi 96 fait fausse route

BLOGUE INVITÉ. Cette version encore plus sévère et contre-productive de la loi 101 devrait être mise de côté.

Ce que les repreneurs pensent, mais ne disent jamais

BLOGUE INVITÉ. Tous les repreneurs me parlent de trois enjeux qu'ils n’osent jamais aborder avec les membres du clan.

L'innovation peut régler des problèmes de société, dit le ministre Fitzgibbon

Le gouvernement alloue 2 milliards de dollars supplémentaires à la nouvelle mouture de la SQRI.