Nouvelle collaboration entre Volkswagen et Stanford

Publié le 30/10/2009 à 11:42

Nouvelle collaboration entre Volkswagen et Stanford

Publié le 30/10/2009 à 11:42

Photo : autobloggreen.com

Le nouveau Volkswagen Automotive Innovation Lab (VAIL) de l’Université Stanford a officiellement été inauguré en fin de semaine dernière.

 

La collaboration entre le géant automobile allemand et l’université californienne n’a rien de nouveau. Ils ont notamment collaboré dans le cadre des compétitions du DARPA Grand Challenge, dédiées aux véhicules autonomes (sans conducteur).

 

Volkswagen a déjà un centre de recherche technologique à l’Université Stanford, mais le nouveau VAIL fera partie de l’école d’ingénierie. Le constructeur automobile investira deux millions de dollars américains pour la construction du laboratoire de recherche en plus de 750 000 $ chaque année durant les cinq prochaines années.

 

Le VAIL aura pour mandat de se concentrer sur les innovations technologiques des véhicules pour améliorer la mobilité, la sécurité et la protection de l’environnement. Le VAIL sera principalement un laboratoire et un endroit pour construire de nouveaux prototypes.

 

Lors de l’inauguration, le nouveau « valet parking » automatique du VAIL a été démontré aux journalistes. De quoi rendre ceux et celles qui font du « valet parking » leur métier, jaloux !

 

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

À surveiller : Uber, CGI et Peloton

Que faire avec les titres d’Uber, CGI et Peloton? Voici quelques recommandations d’analystes.

Employeurs, agissez! Le moral de vos employés est à terre

BLOGUE. Cela fait maintenant un trimestre entier que la santé mentale des employés est gravement affectée par la crise.

Résultats trimestriels: un «vrai test» pour les marchés d'actions

Il y a 46 minutes | AFP

Les résultats trimestriels pourraient calmer l’excitation de l’après-confinement, estiment des experts.