Le pouvoir des multinationales pour sauver la biodiversité

Publié le 07/09/2010 à 09:00, mis à jour le 07/09/2010 à 10:29

Le pouvoir des multinationales pour sauver la biodiversité

Publié le 07/09/2010 à 09:00, mis à jour le 07/09/2010 à 10:29

Par Audrey Myrand-Langlois

Photo : Jason Clay, vice-président du World Wildlife Foundation (WWF)

BLOGUE. Jason Clay, vice-président du World Wildlife Foundation (WWF), est en mission depuis des décennies pour sauver la biodiversité et espère que les multinationales le suivront dans son élan.


 


Certaines d’entre elles, comme Cargill, Coca-Cola et des producteurs et transformateurs de saumons, ont déjà commencé à travailler de concert avec WWF.


 


L’objectif de M. Clay est de réunir les grandes entreprises autour de tables rondes afin d’établir de nouveaux standards mondiaux pour accroître la production avec moins d’espace, moins d’eau et en faisant moins de pollution.


 


Dans une récente capsule vidéo de TED, M. Clay affirme que convaincre 100 entreprises clés de différentes industries pourrait radicalement changer la destinée de notre planète.


 


Visionnez la capsule ci-dessous :


 












À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Concevoir les meilleures planches de surf au monde

Mis à jour le 30/08/2010

BLOGUE. Des étudiants de l’Université de la Californie à San Diego ont troqué leur ...

Une automobile inspirée des microvéhicules

23/08/2010

BLOGUE. Inspiré par un retour en force de la Mini Cooper, la Beetle, la Smart et la Fiat 500, un designer ...

À la une

Dans quelles villes le prix des propriétés a le plus crû?

BLOGUE INVITÉ. En 10 ans, le prix des maisons a augmenté davantage dans certaines villes du Québec. Lesquelles?

Ottawa aide Chrysler et Honda, mais pas les fabricants québécois

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.