Deux firmes montréalaises au palmarès EContent

Publié le 09/12/2009 à 12:29

Deux firmes montréalaises au palmarès EContent

Publié le 09/12/2009 à 12:29

Nstein Technologies et Coveo, deux entreprises montréalaises, figurent au palmarès EContent (un magazine spécialisé dans le contenu numérique) des 100 entreprises les plus influentes de l’industrie du contenu numérique.

 

Ce numéro spécial d’EContent souligne le travail des firmes dans cette industrie en constante croissance. Parmi la liste figurent des entreprises comme Twitter, Facebook, LinkedIn, Adobe Systems, IBM, Microsoft, et McGraw-Hills.

 

« Ce classement est représenté par les entreprises (et les produits clés dont nous reconnaissons les mérites) qui selon nous continuent à tenir le haut du pavé de l'industrie du contenu, et celles dont les innovations annoncent toutes les potentialités du contenu numérique » , a expliqué Michelle Manafy, éditrice en chef du magazine EContent, dans un communiqué.

 

Nstein, qui est incluse dans ce palmarès pour la sixième année, a été reconnue, écrit-elle, pour ses solutions de Gestion de Contenu, Classification & Taxonomie, représentées par ses produits Web Content Management (WCM) et Digital Asset Management (DAM), lesquelles s'appuient sur la technologie brevetée de Text Mining Engine (TME) de Nstein.

 

Coveo figure dans le palmarès EContent depuis quatre ans. L’entreprise a été reconnue, écrit-elle, pour l’utilisation facile de sa plateforme de recherche, son innovation, son adoption par le marché, et la valeur qu’elle livre à ses clients.

 

À la une

L'art de composer avec la météo sur les terrains de golf

20/03/2024 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DU GOLF. Les clubs de golf doivent ajuster leur mode d'opération et leurs stratégies marketing.

Cinq suggestions pour «pimper» votre tournoi de golf

20/03/2024 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DU GOLF. Voici cinq entreprises qui ont ce qu'il faut pour surprendre vos participants.

L'Iran a lancé une attaque de drones contre Israël

13/04/2024 | AFP

L’Iran a juré de «punir» Israël après une frappe le 1er avril contre son consulat à Damas.