Des textiles aux propriétés thérapeutiques

Publié le 11/04/2009 à 00:00, mis à jour le 07/10/2013 à 13:34

Des textiles aux propriétés thérapeutiques

Publié le 11/04/2009 à 00:00, mis à jour le 07/10/2013 à 13:34

Par François Rochon

" Les travaux sur les textiles médicaux et biologiques sont ceux qui sont le plus en croissance dans le secteur des fibres intelligentes ", indique Lucie Robitaille, chef de groupe, Systèmes polymères, à l'Institut des matériaux industriels (IMI) de Boucherville.

Lancées timidement il y a trois ans, les recherches sur les textiles fonctionnels connaissent un élan depuis plus d'un an en raison de l'intérêt manifesté par le milieu industriel. D'ailleurs, deux entreprises oeuvrant dans ce domaine sont en incubation à l'IMI.


Un plan d'action à l'automne


Depuis décembre, le créneau Chimie et polymères dédiés aux matériaux souples avancés, dont relèvent les textiles fonctionnels, fait partie des pôles d'excellence en Montérégie définis dans le cadre du programme ACCORD (Action concertée de coopération régionale de développement).


" Un plan d'action dans ce domaine devrait être présenté à l'automne ", précise Agnès Gatignol, responsable régionale des créneaux ACCORD au ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation.


Le principe de ces textiles consiste à incorporer aux fibres d'autres matériaux qui leur confèrent des caractéristiques particulières. Ils pourront par exemple libérer des médicaments ou offrir une protection contre les bactéries.


Transtex Technologies, une pionnière


Pionnière dans ce domaine au Québec, Transtex Technologies, de Brossard, a mis au point il y a cinq ans le procédé SilverClear - une technologie antimicrobienne - en collaboration avec le Centre des technologies textiles de Saint-Hyacinthe. Le Centre aide les entreprises à développer, produire et commercialiser de nouvelles fibres.


" De nouvelles applications voient le jour constamment ", dit le président de Transtex Technologies, Bernard Rose.


Ces fibres sont notamment utilisées dans la fabrication de pansements pour soigner les plaies chroniques, de vêtements compressifs pour les grands brûlés, ainsi que de matelas et oreillers non allergènes. Transtex Technologies travaille à appliquer le procédé à des matériaux autres que le textile, comme des peintures et des céramiques.


" Les résultats sont très probants. Des peintures antimicrobiennes permettraient d'éviter l'apparition de moisissures sur les murs, par exemple ", précise M. Rose.


Simplifier la production


L'une des prochaines étapes de l'IMI vise à modifier la structure moléculaire afin que les fibres intègrent les caractéristiques recherchées, sans qu'il soit nécessaire de leur appliquer un traitement supplémentaire. Cette approche intéresse au plus haut point les industriels, car elle simplifiera considérablement le processus de production.


L'IMI a déjà créé plusieurs prototypes de fibres utilisant la conductibilité électrique, ce qui permettra, par exemple, de fabriquer des vêtements intégrant des capteurs capables d'enregistrer différents signes vitaux. Les premières applications commerciales ne verront cependant le jour que d'ici trois à cinq ans.


" En raison du coût de fabrication, il est difficile de vendre ces matériaux. Dans un premier temps, ils seront donc réservés à certains créneaux de pointe. Les percées seront liées à un contrôle des coûts de production ", souligne Mme Robitaille.


Les partenaires du créneau ACCORD travaillent à développer les ressources dans le domaine. La priorité a été mise sur la création de prototypes pouvant servir de vitrines pour ces technologies.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Newtrax : l'Internet des objets au service de l'industrie minière

18/04/2019 | Marie Lyan

PME DE LA SEMAINE. La société conçoit des systèmes qui permettent de mesurer en temps réel différents paramètres.

Les PME en quête de solutions au salon Connexion

18/04/2019 | Alain McKenna

Au Québec, plusieurs entreprises investissent dans le numérique, mais on sent un manque d’engagement clair.

Passionnés et ti-clins de l'immobilier

Édition de Avril 2019 | Daniel Germain

De tous les investisseurs, ceux qui ont du succès dans l'immobilier sont sans doute les vendeurs les plus ardents et ...