Des champions du développement durable

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

Des champions du développement durable

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

L’OBNL Sentier Urbain se consacre au verdissement de terrains vagues à Montréal, notamment en dessous du pont Jacques-Cartier.

Des organisations de tout acabit étaient finalistes à la deuxième édition des Prix Novae de l'entreprise citoyenne, qui ont été remis le 17 juin : tant des organismes à but non lucratif (OBNL) que de grandes entreprises, des PME et des organisations publiques.


Une diversité dont se félicite Mickaël Carlier, président et fondateur de Novae, un média spécialisé en développement durable. «Tous les acteurs économiques sont des agents de changement des pratiques de développement durable et de responsabilité sociale, dit-il. Les grands acteurs ont un fort pouvoir d'influence, mais de petites organisations font aussi des choses très concrètes.» Zoom sur deux organisations lauréates et une finaliste.


Sentier Urbain - Grand Prix Novae de l'entreprise citoyenne et lauréate dans la catégorie Relations communautaires et milieux de vie


Grand gagnant cette année, le projet «Jardin Biodiversité et pollinisateurs» émane de Sentier Urbain, un OBNL qui se consacre au verdissement des terrains vagues à Montréal. Le Jardin a vu le jour sur un terrain pollué et abandonné, situé sous le pont Jacques-Cartier. Plus de 750 végétaux ont été plantés et une papillionnière ainsi qu'une ruche ont été installées. L'investissement de près de 40 000 $ a permis de faire travailler 70 jeunes adultes en réinsertion socioprofessionnelle. Le Jardin réhabilite aussi un endroit qui était source d'insécurité pour le voisinage. «C'était une zone délabrée et propice au vandalisme», soutient M. Carlier.


Gaudreau Environnement - Lauréat dans la catégorie Écodesign


Transformer le verre et les sacs de plastique en dalles pour le sol, c'est le défi qu'a relevé Gaudreau Environnement, une PME de Victoriaville. Une innovation technologique que le jury des Prix Novae a voulu récompenser. «C'est fabuleux d'avoir élaboré un produit à partir de 100 % de rebuts, dit M. Carlier. Gaudreau Environnement a fait preuve d'un intéressant sens de l'innovation ; elle a créé quelque de chose de très concret.»


Gaudreau Environnement, qui exploite plusieurs centres de tri dans le Centre et l'Est du Québec, est l'une des rares entreprises de son secteur à posséder un service de R-D. C'est en 2008 que son équipe a commencé à chercher des débouchés pour le verre et les sacs de plastique. Elle est parvenue à mettre au point des dalles composées à 75 % de verre et à 25 % de plastique. «Le plastique agit comme un liant pour faire tenir le verre, précise Gabrielle Lapointe, responsable des communications. Le verre rend les dalles très solides.» Environ 500 sacs de plastique et 25 bouteilles de vin sont nécessaires pour fabriquer un pied carré de dalle.


Les dalles sont commercialisées depuis un an auprès des municipalités. Vendre un produit recyclé est une première pour Gaudreau, et l'entreprise dresse un bilan positif de cette première année. Une dizaine de municipalités utilisent ses dalles. «Cette PME a vu un avantage concurrentiel en allant sur un marché peu exploité», note Coryell Boffy-Resel, directeur de projets pour les organisations internationales en développement durable à Montréal International et membre du jury.


Gaudreau Environnement envisage de se lancer dans le marché des particuliers.


Vidéotron - Finaliste dans la catégorie Stratégies d'affaires


Redonner une seconde vie à des produits électroniques désuets tout en permettant à des personnes souffrant de problèmes de santé mentale d'intégrer le marché de l'emploi. C'est l'objectif du programme de gestion de la désuétude des produits électroniques mis en place par Vidéotron, en partenariat avec le Service d'intégration au travail (SIT) Mauricie.


Le personnel du SIT trie les anciens équipements de Vidéotron et évalue s'ils peuvent être réemployés, réparés ou valorisés par Vidéotron ou par un autre fournisseur. Selon Vidéotron, des équipements de réseaux qu'elle considère comme désuets peuvent profiter d'une deuxième vie sur un réseau d'un pays dont les infrastructures de télécommunications n'ont pas été modernisées.


En 2014, le programme a généré des revenus d'un million de dollars et des économies de plus de 3,2 M$ grâce à la réutilisation de produits par Vidéotron. En tout, 80 tonnes de produits électroniques ont été collectés. «Vidéotron fait partie des entreprises qui ont fait le saut dans la gestion des produits électroniques en fin de vie», dit M. Boffy-Resel.

Gaudreau Environnement a transformé du verre et des sacs de plastique en dalles pour le sol.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.