Déposer des brevets au plus tôt, une priorité pour Devinci


Édition du 13 Décembre 2014

Déposer des brevets au plus tôt, une priorité pour Devinci


Édition du 13 Décembre 2014

C'est grâce à l'innovation que Devinci, qui conçoit et fabrique des vélos, a réussi à se tailler une place dans le marché cycliste dominé par de grands acteurs. La protection de la propriété intellectuelle (PI) est donc crucial pour cette PME, d'autant plus que la moitié de ses activités se déroulent hors des frontières canadiennes.

David Régnier-Bourque et Bruno Gauthier, de Devinci, entourent le cycliste et ambassadeur de la marque, David Veilleux, premier Québécois à avoir complété le Tour de France.

À lire aussi :
Protéger le hashtag, un réflexe à développer
La propriété intellectuelle en cinq questions

La PME de Chicoutimi, qui compte de 75 à 100 employés selon la saison, possède une quinzaine de protections actives de sa PI : noms de produits, dessins industriels, brevets. Une habitude bien ancrée dans l'entreprise créée en 1987, qui offre environ 27 modèles de vélos déclinés en 115 variantes chaque année. Elle fabrique également les BIXI qui circulent à Montréal et dans plusieurs villes du monde (près de 40 000 vélos actuellement).

«Quand on développe un produit, la réflexion sur la propriété intellectuelle est incontournable. Chez nous, elle est systématique dès le commencement du travail de recherche et développement», affirme Bruno Gauthier, directeur du service de R-D. L'entreprise a tout aussi peur d'être copiée que... de copier sans le savoir.

«La PI est très importante, surtout quand on se développe à l'international, comme dans notre cas. Il faut être conscient de la PI des autres entreprises pour ne pas entrer en conflit avec d'autres brevets. Ça coûte cher d'entrer sur un nouveau marché. Si on s'apercevait, une fois engagés, que notre produit était déjà protégé par un brevet, on aurait investi beaucoup d'argent pour rien», explique David Régnier-Bourque, gestionnaire du marketing. Sans compter que la PME ne peut prendre le risque d'être poursuivie en justice pour des sommes colossales.

C'est grâce à l'innovation que Devinci, qui conçoit et fabrique des vélos, a réussi à se tailler une place dans le marché cycliste dominé par de grands acteurs. La protection de la propriété intellectuelle (PI) est donc crucial pour cette PME, d'autant plus que la moitié de ses activités se déroulent hors des frontières canadiennes.

À lire aussi :
Protéger le hashtag, un réflexe à développer
La propriété intellectuelle en cinq questions

À la une

Pourquoi Taïwan est crucial pour votre entreprise

13/08/2022 | François Normand

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.