Création d'un Réseau performance sur l'innovation

Publié le 31/10/2009 à 00:00

Création d'un Réseau performance sur l'innovation

Publié le 31/10/2009 à 00:00

" C'est pour favoriser une plus grande place à l'innovation dans les entreprises que le Mouvement québécois de la qualité (MQQ) a créé, avec la Banque Nationale, un Réseau performance sur l'innovation ", dit Johanne Maletto, directrice du MQQ.


Avec le dernier-né, le MQQ compte cinq Réseaux performance sur l'amélioration de la qualité et les meilleures pratiques d'affaires et un sur l'innovation.


L'objectif du Réseau est d'échanger sur les meilleures pratiques d'affaires en matière d'innovation. " On a déjà une équipe qui promeut la créativité et l'innovation à la Banque, souligne Richard Lupien, vice-président du secteur conseil, Banque Nationale Groupe financier. Toutefois, on trouvait important de pouvoir échanger avec d'autres entreprises. C'est en partageant qu'on grandit.


" Une innovation peut être un tout petit geste pour améliorer le service à la clientèle, poursuit-il. Notre programme Idées-action vise précisément à recevoir les idées. En moyenne, six nouvelles idées sont déposées par jour. Chaque idée reçue est analysée. L'employé reçoit une prime pour chaque idée. "


Une quinzaine de sociétés


Le Réseau regroupe une quinzaine de sociétés provenant de différents secteurs d'activité. Outre la banque, y participent Symcor, le Service de police de la Ville de Montréal, l'Institut de recherche d'Hydro-Québec, Dessau, DMR, le Cirque du Soleil, TD Assurance, l'Industrielle Alliance Assurance auto et habitation, Drakkar et le ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation.


Le Réseau se penche sur différents thèmes : les processus d'innovation, la définition de l'échec à l'intérieur de l'innovation, l'implantation de l'innovation, comment développer l'innovation et la créativité chez les employés et comment évaluer l'innovation.


Selon M. Lupien, l'innovation est cruciale pour la survie des entreprises. " Le statu quo est l'équivalent de reculer. En anglais, on dit go big or go home. Je dis plutôt you go big or you go different. Si on n'est pas le plus important dans un marché, il est souvent préférable de faire les choses autrement, en innovant. "


De son côté, Carole Filiatrault, conseillère en amélioration continue chez Dessau, fait valoir que " les entreprises doivent se réinventer continuellement, car le contexte des marchés est en perpétuel changement. Il faut même le faire de plus en plus rapidement et ce, tant au niveau du développement de nos produits et services et de nos méthodes de travail que de notre positionnement organisationnel et de nos paradigmes ".

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Un truc génial pour devenir indispensable au travail!

16/05/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Votre avenir professionnel vous semble incertain? Pas de panique, il y a moyen de tirer votre épingle du jeu!

Bas-Saint-Laurent: le LLio soutient les démarches d'innovation ouverte

Édition du 09 Février 2019 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL: BAS-SAINT-LAURENT — Comment innover? Comment savoir ce que veulent les clients?

À la une

À surveiller: Cascades, Premium Brands Holdings et Home Depot

09:06 | Jean Gagnon

Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À quoi tient notre avenir? À la beauté!

Il y a 17 minutes | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. La preuve par l'exemple avec le designer Daan Roosegaarde, de passage à C2 Montréal...

OCDE: 24 pays s'engagent contre le protectionnisme et pour le climat

Il y a 37 minutes | AFP

«Les pays devraient prendre en compte le besoin de protéger les ressources naturelles et la biodiversité», disent-ils.