Commercialisation de l'innovation : un remède à l'anémie québécoise


Édition du 31 Octobre 2015

De façon générale, le Québec fait très bonne figure en matière d'innovation. Mais lorsqu'il est question de commercialiser ses avancées, la performance de la province s'écroule. Pour tenter de renverser la vapeur, l'École des sciences de la ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Sans le savoir, ce PDG québécois vient de se lancer un ultimatum

Édition du 16 Septembre 2017 | Yannick Clérouin

CHRONIQUE. J'ai une suggestion pour le patron de ProMetic, qui juge son entreprise sous-évaluée...

Commercialiser un produit innovateur, moins le risque

Édition du 25 Mars 2017 | Simon Lord

Il faut non seulement convaincre les acheteurs de payer pour un produit qu'ils n'ont jamais vu, mais aussi...

À la une

Dollarama perd 4%, voici pourquoi

Il y a 23 minutes | Dominique Beauchamp

Les appels de la part de clients inquiets mettent un analyste sur deux pistes.

Bombardier recule en Bourse après la vente de sa division ferroviaire à Alstom

L’annonce d’une transaction avec Alstom marquait la fin du redressement de Bombardier entamé il y a cinq ans.

Train: une coalition d’entreprises demande à Ottawa de régler la crise

Une vingtaine de grandes entreprises dont ArcelorMittal, J.D. Irving et Maple Leaf pâtissent du blocage ferroviaire.