Comment Fibres de verre Rioux a affiné son expertise

Publié le 07/07/2010 à 14:05, mis à jour le 05/08/2010 à 15:17

Comment Fibres de verre Rioux a affiné son expertise

Publié le 07/07/2010 à 14:05, mis à jour le 05/08/2010 à 15:17

Faire affaire avec un géant de l'innovation, c'est aussi montrer sa capacité à suivre le mouvement. L'entreprise Fibres de verre Rioux a su relever le défi en développant avec Premier Tech un réservoir en fibre de verre pour la production de la gamme des biofiltres Ecoflo, un système de traitement des eaux usées qui remplace le traditionnel champ d'épuration.

Ce projet de codéveloppement, auquel chacun a apporté son bagage, a permis de développer un réservoir qui répond aux besoins de Premier Tech. Les Fibres de verre Rioux, quant à elle, a pu élargir son marché en développant une expertise dans les structures creuses.

" Cela nous a menés à innover et à revoir nos méthodes au fur et à mesure que le produit évoluait. On va chercher les compétences qu'on est ensuite capable d'offrir à nos autres clients. Cela a un impact très positif sur notre entreprise. Cela nous pousse à nous dépasser ", explique Jérôme Gagnon, directeur général de l'entreprise. La PME située à Sainte-Françoise, à une cinquantaine de kilomètres de Rivière-du-Loup, a dû développer une série de procédés afin de répondre aux besoins d'uniformité des réservoirs exigée par Premier Tech.

" Il a fallu s'ajuster pour avoir beaucoup d'uniformité d'application, contrôler nos poids, développer une technologie pour les contrôles de qualité et pour vérifier l'épaisseur de nos produits ", explique M. Gagnon.

Environ 30 % du chiffre d'affaires de l'entreprise est liée aux activités commerciales avec le géant de Rivière-du-Loup. " Ça a déjà représenté 60 %, mais ça baissé en raison de la crise économique aux États-Unis ", dit le dirigeant de la société, ajoutant que l'élément le plus important de la collaboration avec Premier Tech a été la capacité pour l'entreprise de " maintenir en emploi de la main-d'oeuvre qualifiée et permanente ".

" C'est sûr que l'innovation qui est faite chez Premier Tech est positive. Cela créé des emplois pour la région, mais surtout, des bons emplois ", lance-t-il.

Nouveaux marchés

L'innovation réalisée chez Fibres de verre Rioux pour développer des produits pour la multinationale lui a permis d'acquérir des compétences qu'elle peut maintenant mettre de l'avant afin de développer de nouveaux marchés dans ses autres secteurs d'activités, qui sont les chaloupes, les canots, les nacelles d'éoliennes, les pièces de balcons et de patios en fibre de verre. " Ça nous a permis d'aller chercher des clients au Québec, en Ontario, dans les Maritimes et aux États-Unis ", se réjouit le jeune homme.

À la une

Ottawa octroie 740 M$ pour aider les aéroports

Le gouvernement fédéral a mis au point un ensemble de programme pour soutenir les aéroports affectés par la pandémie.

Lithium Amérique du Nord: Legault «doit intervenir»

Sayona Québec et Central America Nickel sont en lice pour racheter la mine Lithium Amérique du Nord.

À surveiller: Lassonde, Recettes Illimitées et Dialogue

Il y a 33 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Lassonde, Recettes Illimitées et Dialogue? Voici quelques recommandations d'analystes.