Brassez-vous assez d’idées ?

Publié le 29/01/2010 à 14:25

Brassez-vous assez d’idées ?

Publié le 29/01/2010 à 14:25

Photo : todayandtomorrow.net

BLOGUE. « Pourquoi n’avons-nous pas suffisamment de bonnes idées ? » « Comment pouvons-nous savoir si une idée est le prochain gros succès ? » Et « pourquoi perdons-nous notre temps et investissons-nous des ressources dans des idées en lesquelles nous ne croyons pas ? »

 

Ce sont précisément ces questions qui hantent constamment les dirigeants d’entreprise. Auteurs de « Are you killing enough ideas », Zia Khan et Jon Katzenbach se penchent sur cette réalité dans un article de strategy+business.

 

Le plus gros problème, estiment les auteurs, est que les idées venant des départements formels ou conventionnels (comme le marketing) et des réseaux informels (la collaboration entre employés qui ont les mêmes intérêts et par des réseaux sociaux par exemple) de l’organisation ne sont pas synchronisées. Par conséquent, plusieurs idées se perdent ou pis encore, on y investit temps et argent pour rien.

 

Chaque organisation a ses départements formels et ses réseaux informels et dans la plupart des cas, elle en favorise un ou l’autre, croient les auteurs. Afin qu’une entreprise ait de réelles innovations, des idées créatives et bien sûr, que ces dernières soient développées, ajoutent MM. Khan et Katzenbach, il faut un équilibre entre les structures formelles et informelles d’une organisation.

 

Si trop d’accent est mis sur les réseaux informels et que la créativité est laissée à elle-même, rien ne se concrétisera. Mais d’un autre côté, le même scénario peut se produire si on ne mise que sur les départements formels, renchérissent-ils.

 

Les auteurs suggèrent donc de se baser sur ces quatre principes afin d’optimiser ce juste milieu :

 

1) Ajustez cet équilibre, entre le formel et l’informel, en fonction des besoins de votre entreprise.

2) Ayez un point central où l’on y regroupe les idées, venant de toutes les sphères.

3) Établissez des directives pour choisir les idées… et respectez-les !

4) Motivez et encouragez vos employés à brasser des idées. Et faites gaffe de ne pas les décourager lorsque leur idée n’est pas retenue.

 

Poursuivre la lecture de cet article

À la une

L'indemnité de départ de l'ex-patron de Bombardier mal reçue par une firme

Il y a 3 minutes | La Presse Canadienne

Glass Lewis « remet en question » les « indemnités substantielles » octroyées à Alain Bellemare.

La Banque du Canada maintient son taux directeur à 0,25%

11:22 | AFP

« L’économie canadienne semble avoir évité le scénario le plus pessimiste ».

À surveiller: Lyft, Air Canada et Dollarama

Que faire avec les titres de Lyft, Air Canada et Dollarama? Voici quelques recommandations d'analystes.