Bienvenue dans l'ère de la connexité !


Édition du 07 Mars 2015

Bienvenue dans l'ère de la connexité !


Édition du 07 Mars 2015

Par Olivier Schmouker

Une question de noeuds et de liens... Photo: DR

De nos jours, quelle n'est pas l'entreprise qui ne sent pas la Terre remuer sous ses pieds ? Et qui ne s'inquiète pas pour son avenir, ne sachant pas trop s'il vaut mieux pour elle de rester ferme sur sa position ou, au contraire, de vite chercher un lieu plus sûr ? Aucune, bien entendu. Voilà pourquoi le cabinet-conseil Deloitte a demandé à ses chercheurs de réfléchir sur les grandes tendances économiques actuelles et à venir, afin que les chefs d'entreprise puissent agir au mieux dès à présent.

Résultat ? Une étude signée par John Hagel et son équipe du Center for the Edge qui montre que l'économie occidentale est en ce moment même transformée par deux dynamiques :

Fragmentation. Certains secteurs d'activités voient pulluler de nouveaux acteurs hyperagiles, au détriment de ceux qui étaient établis depuis des décennies. Cela se produit, entre autres, dans les industries du logiciel, de la santé et du commerce de détail (par exemple, au Québec, la boutique en ligne Frank & Oak est florissante, alors que Mexx et autres Jacob sont en faillite).

Concentration. D'autres secteurs d'activité voient les grands acteurs grossir davantage, à coups de fusions-acquisitions. Notamment dans les industries de la logistique, des produits manufacturiers et des ressources naturelles (par exemple, Osisko est devenu cette année un géant minier québécois après avoir acquis Mines Virginia).

«Ces deux dynamiques changent radicalement la donne partout. Par conséquent, l'avenir appartient à ceux qui sauront établir des passerelles entre les deux univers économiques qui sont en train de voir le jour, entre celui qui sera fragmenté et celui qui sera concentré. Ceux-là seront ce qu'on peut d'ores et déjà appeler des "mobilisateurs"», indique l'étude de Deloitte.

Les mobilisateurs ? Il s'agit de personnes qui auront, d'une part, une bonne compréhension de la nouvelle économie - à la fois fragmentée et concentrée - et d'autre part, la capacité d'en tirer profit. Autrement dit, de personnes qui seront à l'aise dans ce que je me permets de dénommer «l'ère de la connexité» dans laquelle nous pénétrons aujourd'hui, comme je l'ai compris en rencontrant Raphaël Suire, professeur d'économie à l'Université de Rennes-1 (France), lors de l'événement montréalais Cllbr kitchen, organisé par la firme f. & co, spécialisée dans la créativité.

La science des noeuds

«On peut voir le monde qui nous attend comme un gigantesque maillage de noeuds et de liens. Un noeud peut être une entreprise, une personne, ou encore une idée. Et les liens, tout ce qui permet au noeud de communiquer avec son environnement immédiat», explique Raphaël Suire. Du coup, les mobilisateurs correspondront aux rares noeuds qui auront réussi à établir des liens avec d'autres noeuds tant dans l'univers fragmenté que dans l'univers concentré.

Mieux, les mobilisateurs vraiment efficaces présenteront deux caractéristiques particulières, comme le révèlent deux études sur la science des noeuds :

À la une

Ça rapporte d’investir dans des organismes communautaires

24/01/2022 | Emmanuel Martinez

Investir dans les organismes communautaires est bon pour l’économie, selon une étude de la firme AppEco.

Bourse: Wall Street sauve les meubles et termine en hausse

Mis à jour le 24/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto rebondit en fin de journée mais termine quand même dans le rouge.

À surveiller: Peloton Interactive, Metro et Innergex

24/01/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Peloton Interactive, Metro et Innergex? Voici quelques recommandations d’analystes.