5 pistes pour un Montréal plus créatif

Publié le 24/10/2012 à 16:37, mis à jour le 24/10/2012 à 16:47

5 pistes pour un Montréal plus créatif

Publié le 24/10/2012 à 16:37, mis à jour le 24/10/2012 à 16:47

Par Stéphane Rolland

Photo: LesAffaires.com

Trois entrepreneurs créatifs ont débattu dans le cadre d’un débat-conférence sur Montréal et la créativité organisé par le Conseil des relations internationales de Montréal (Corim) et animé par notre chroniqueur et blogueur René Vézina.

Jean-François Bouchard (président de l’agence de publicité Sid Lee), Éric Fournier (associé de metteur en scène Moment Factory) et Jean-Sébastien Cournoyer (cofondateur du fonds de capital de risque Real Ventures) ont débattu de la créativité à Montréal.

Promouvoir Montréal

L’accès aux capitaux et aux talents est important, mais Montréal gagnerait à se mettre en valeur. « Les gouvernements et les villes n’ont pas d’expertise de mise de marché, a commenté Jean-François Bouchard. Il y a une guerre de perception. Si les marques des sociétés ont une importante valeur, la réputation des sociétés au sens social du terme est aussi importante. »

Taxer les sociétés pour aider les PME

« Je me permets un petit commentaire, confie Jean-Sébastien Cournoyer, en marge de la conférence. Les grandes sociétés ont encore des crédits d’impôt, ça n’a aucun sens. Cela devrait être redistribué aux petites entreprises. Le système fiscal devrait aussi être réformé en vue que ce soit les meilleurs projets qui obtiennent de l’aide, plutôt que tous les projets. »

À la une

En route pour l'environnement

Édition du 13 Octobre 2021 | Nicolas St-Germain

MILLE MOTS. Parmi les Canadiens sur le point d’acheter une voiture, 35 % d’entre eux envisagent de se procurer...

Prochain redécoupage: le Canada aura 342 circonscriptions, le Québec perd un siège

Il y a 55 minutes | La Presse Canadienne

Le nombre de sièges est recalculé tous les dix ans après un recensement.

Goldman Sachs voit son bénéfice bondir mais reste attentif aux risques pesant sur l'économie

14:00 | AFP

Il a été tiré par les revenus générés par la division de banque d’investissement, qui se sont envolés de 88%.