Les technologies propres manquent de fonds

Publié le 23/10/2010 à 00:00, mis à jour le 26/10/2010 à 15:57

Les technologies propres manquent de fonds

Publié le 23/10/2010 à 00:00, mis à jour le 26/10/2010 à 15:57

Par Alain Duhamel
" Tout comme les sociétés de capital de risque américaines et européennes, les sociétés canadiennes sont confrontées à une vive concurrence des marchés émergents. Étant donné la petite taille de notre industrie, les répercussions de cette situation sont beaucoup plus dévastatrices au Canada. Si le capital de risque ne vient pas, ce sont les sociétés innovantes qui vont en pâtir ", dit M. Nardi.

Le Québec se démarque du reste du Canada à cet égard. Le programme québécois de soutien aux technologies innovantes comprend des fonds de démonstration technolo- gique et des fonds de pré- démarrage, comme le fonds Cycle-C3E doté d'un capital de 41,3 M$. L'an dernier, la Caisse de dépôt et placement, le Fonds de Solidarité FTQ et Investissement Québec ont engagé 700 M$ dans Teralys Capital, un fonds qui financera des fonds de capital de risque destinés à investir dans les entreprises innovantes des secteurs des sciences de la vie, des TI et des technologies propres.

Retour des actions accréditives ?

" Depuis, le capital de risque a pris de l'expansion au Québec, tant par le nombre des fonds que par le montant de capital disponible pour l'innovation ", observe M. Nardi.

" Les gouvernements ont fait beaucoup, mais ce ne sera pas suffisant ", croit pour sa part Richard Sutin, avocat responsable du groupe de pratique en technologies propres du cabinet Ogilvy Renault, à Toronto. " Les fonds de capital de risque qui ont survécu au Canada ont été soutenus par les gouvernements. À long terme, ce n'est pas une solution viable. "

L'injection de capitaux publics dans des fonds d'investissement ne pourra répondre à elle seule à la demande colossale de capital de risque à l'égard des technologies propres. " Nous parlons d'une seconde révolution industrielle qui nous mène à refaire tout ce que nous avons fait depuis deux siècles. C'est énorme ", dit l'avocat.

M. Sutin plaide en faveur d'incitatifs fiscaux tels les actions accréditives, un dispositif qui a fait merveille dans la mise en valeur des ressources naturelles au Canada. " Le pays est devenu un leader mondial en matière d'exploitation des ressources naturelles. Il suffirait d'étendre ce dispositif financier au secteur des technologies propres. "

À la une

Les vendredis au bureau sont-ils morts?

Il y a 38 minutes | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «J'aimerais télétravailler les vendredis. Mais j'ai peur que les patrons prennent ça pour un caprice.»

Bourse: l'immobilier résidentiel américain reste attrayant

Il y a 38 minutes | Denis Lalonde

BALADO. L'immobilier résidentiel américain recèle un bon potentiel de croissance à long terme, dit François Rochon.

Immobilier: la correction historique aura-t-elle lieu?

17/08/2022 | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. En tant que courtier immobilier, j’observe de la surenchère, mais le nombre de cas est en diminution.