Guy Laliberté investit dans une PME de Québec

Publié le 25/05/2011 à 12:54, mis à jour le 25/05/2011 à 14:19

Guy Laliberté investit dans une PME de Québec

Publié le 25/05/2011 à 12:54, mis à jour le 25/05/2011 à 14:19

Par Dominique Froment

Guy Laliberté

Novare Holding, la société d'investissement de Guy Laliberté, fondateur du Cirque du Soleil, a pris une participation de 20 à 30 % dans la PME de Québec, Sans-Zo, qui commercialise des produits écologiques pour le lavage des autos sans eau.

« J'ai choisi d'investir dans cette jeune entreprise dynamique non seulement parce que leur produit innovateur pour nettoyer les voitures rejoint la mission de ma Fondation One Drop, a déclaré Guy Laliberté, mais aussi parce qu'il est important d'encourager les bonnes idées et l'entrepreneurship québécois. »

Par le fait même, Sans-Zo devient partenaire de cette Fondation One Drop; ce qui signifie que Sans-Zo lui versera une partie de ses ventes, soit 1 % ou plus, selon son chiffre d’affaires.

Composé d'huiles naturelles, de polymères biodégradables et d'huiles d'agrumes, Sans-Zo produit une émulsion qui enveloppe les particules de saleté, ce qui les empêche d'égratigner la peinture. Le liquide doit être essuyé avec un linge en microfibre - une fibre 100 fois plus fine qu'un cheveu - pour un meilleur résultat. Cette méthode permet l'économie de 150 à 200 litres d'eau par lavage en moyenne.

« S’associer a un nom aussi prestigieux que Guy Laliberté va certainement nous ouvrir des portes dans de nombreux pays et accélérer notre développement », a déclaré à LesAffaires.com Dany Leclerc, président fondateur de Sans-Zo.

À l’origine, M. Leclerc voulait ouvrir un lave-auto, cette machine qui utilise une quantité phénoménale d'eau et de produits nettoyants chimiques pour faire briller les carrosseries. En faisant des recherches pour lancer son projet, il a trouvé un produit pour nettoyer l'auto sans eau. Au diable le lave-auto; le jeune homme a fondé Sans-Zo en 2008 pour distribuer le divin liquide fabriqué en Californie dont il a obtenu l’exclusivité de la distribution au Canada et en Europe.

Sans-Zo a le vent dans les voiles et prévoit des revenus de 500 000 $ en 2011. Son produit est disponible dans 200 Walmart au Canada et la PME a récemment signé une entente pour être distribué dans les 96 succursales de Canadian Tire du Québec.

« En plus, nous avons commencé à installer des centres d’esthétique écologique pour l’auto dans les Canadian Tire, a précisé M. Leclerc. Six sont déjà en activité et nous en auront une douzaine d’ici la fin de l’année. » Steve, le frère de M. Leclerc, ainsi que Karim Douahi et Jacky Côté sont également actionnaires de Sans-Zo.

 

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Délimax-Montpak acquiert Viandes Forget

Édition du 01 Juin 2019 | Les Affaires

FUSIONS ET ACQUISITIONS. Délimax-Montpak a confirmé mardi l’acquisition de l’entreprise Viandes Forget de Terrebonne.

Les stratégies pour repérer les occasions à l'étranger

Édition du 01 Juin 2019 | Simon Lord

FUSIONS ET ACQUISITIONS. Les annonces d'acquisitions majeures à l'international se multiplient. Les entreprises ...

À la une

Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique

18/07/2019 | AFP

Le G7 s’est aussi entendu sur « pour instaurer une taxation minimale à l’impôt sur les sociétés ».

FaceApp aspire vos données, mais ce n'est pas la seule

18/07/2019 | AFP

Outre le fait que la société est russe, sont en cause les conditions générales d’utilisation.

États-Unis: mises en garde sur la populaire application russe FaceApp

18/07/2019 | AFP

Un sénateur appelle la police à enquêter sur les «risques pour la sécurité nationale et la vie privée».