Des mécènes pour que Montréal reste créative


Édition du 04 Avril 2015

Des mécènes pour que Montréal reste créative


Édition du 04 Avril 2015

Montréal occupe aujourd'hui une position dominante et enviable dans les arts sur la scène internationale. Forte de ses porteurs de flambeau comme Arcade Fire, le Cirque du Soleil et Leonard Cohen, Montréal continue de produire une relève dynamique, dont le réalisateur Xavier Dolan, DJ A-Trak, la chanteuse Grimes ou le peintre Marc Séguin. De plus, une richesse incroyable d'artistes locaux émergents fait vibrer la métropole.

Les philanthropes Claudine et Stephen Bronfman mentionnaient récemment dans un éditorial que «c'est le respect que démontrent les Montréalais envers les arts qui rend cette ville si agréable à vivre et attirante auprès des visiteurs. Nous pouvons tous prendre part à l'avenir culturel de Montréal».

Effectivement, notre responsabilité commune est de soutenir nos artistes. Plus spécifiquement, le soutien de mécènes dans la communauté d'affaires est plus important que jamais.

Avec un père en finance et une mère peintre, on se pose parfois des questions sur sa place dans l'univers. Je crois fermement que le mélange des passions aux antipodes de mes parents m'a conféré une volonté de créer et d'être créatif à ma façon. Avec un vif intérêt pour le design et la photographie, que je pratique depuis plusieurs années à mes heures, les arts m'inspirent et me donnent un nouveau regard.

Récemment, j'ai accepté la coprésidence d'honneur, avec l'acteur Éric Bruneau, de la soirée Cabaret du PÀP au profit du Théâtre PÀP (Petit à Petit), un théâtre expérimental qui oeuvre au sein de l'Espace Go sur Saint-Laurent.

Le Cabaret du PÀP, qui se tiendra le 15 avril, se veut cette année un hommage au metteur en scène Claude Poissant qui a fondé le théâtre il y a 36 ans et qui confie cette année les rênes à la prochaine génération. Ce sera aussi une célébration des créateurs locaux émergents du Mile-End, issus à la fois de l'écosystème artistique et des start-ups du quartier. Cette soirée permet notamment au théâtre de constituer la majorité de son budget annuel d'exploitation.

Collaborer à l'organisation de cette soirée m'a permis de constater le rôle vital que jouent les mécènes pour assurer la pérennité de notre scène artistique collective.

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.