585 000$ récoltés par la ­Fondation ­Jeunes en ­Tête

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Avril 2019

585 000$ récoltés par la ­Fondation ­Jeunes en ­Tête

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Avril 2019

Par Les Affaires

Nicolas Marcoux, Mélanie Boucher, Laurent Ferreira, Sylvain Corbeil Michael Grondin, Diane Lafontaine, Éric Budjold, André Morrissette, Patrick Palerme, Danielle Lavoie, Nathalie Gagnon, Joe Reda et Luc Bisaillon

Le ­Bal de la ­Saint-Valentin de la ­Fondation ­Jeunes en ­Tête a permis de récolter un bénéfice net de 585 000 $, somme qui permettra à la ­Fondation de sensibiliser davantage de jeunes à l’importance d’une bonne santé mentale. Cet événement a réuni 600 convives issus du monde des affaires. Parmi les temps forts de la soirée, les témoignages vidéo de ­Mia, qui vit avec un trouble d’anxiété généralisé, et de son père ­Jean-Nicolas ­Verreault. L’histoire de ­Mia a permis de récolter une somme de 80 000 $.

Ça bouge dans votre communauté ? Écrivez-nous à communautelesaffaires@tc.tc


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Pour être financé, orientez vos recherches

Édition du 22 Janvier 2020 | Maxime Bilodeau

FINANCEMENT D'ENTREPRISES. Peu importe qu'elles soient en démarrage, en pleine croissance ou arrivées ...

10 trucs et conseils pour maximiser son financement

Édition du 22 Janvier 2020 | Maxime Bilodeau

FINANCEMENT D'ENTREPRISES. Des experts de tous les horizons confient leurs meilleurs trucs et conseils pour tirer ...

À la une

COVID-19: Postes Canada livre plus de colis et perd plus d'argent

Postes Canada a enregistré une perte avant impôt de 66 M$ au premier trimestre, à cause de la pandémie.

Moins de millions pour le patron d'Air Canada à cause de la COVID-19

Il y a 29 minutes | La Presse Canadienne

Il était en voie d’avoir droit à une rémunération globale d’environ 12,9 millions $ l’an dernier.

Les centres d'achats rouvriront le 1er juin à l'extérieur de Montréal

Mis à jour il y a 0 minutes | La Presse Canadienne

M. Legault a voulu rassurer les secteurs qui n'ont pas eu de consignes pour leur rappeler qu'ils ne sont pas oubliés.