Une nouvelle vague d'entrepreneurs québécois déferle sur la Floride


Édition du 12 Décembre 2015

La Floride, paradis des snowbirds ? Plus seulement. Elle devient une rampe de lancement prodigieuse pour un nombre grandissant de jeunes entrepreneurs québécois. Mais c'est une rampe périlleuse pour qui n'a pas le coeur solidement accroché...


À 25 ans, Kevin Lemieux a fait son sac et est parti vivre en Floride, presque du jour au lendemain. Cela faisait des années qu'il travaillait dans la PME de son père, Keca International, qui fabrique à Montréal des chaises et des tables qui sont vendues aux hôtels (Marriott, Hilton, etc.) et aux restaurants (La Cage, Zibo, etc.). Et il était convaincu que son avenir - tout comme celui de Keca - passait par les États-Unis.


«Mon père m'a donné cinq années pour prospecter le marché américain. Les résultats après seulement deux ans : des contrats signés avec des hôtels de luxe à Porto Rico et à Sainte-Lucie ; des représentants recrutés dans plusieurs États voisins (Connecticut, Géorgie, etc.) ; et surtout, des relations incroyables nouées avec des personnes a priori inaccessibles, comme, dernièrement, l'un des principaux acheteurs de mobilier pour Walt Disney World», dit le jeune vice-président, marketing, de Keca International, en sirotant un latte glacé dans un Starbucks de South Beach, à deux pas de la plage ensoleillée.


Une performance qui ravit Pierre Lemieux, son père : «Kevin travaille beaucoup avec sa soeur Cathy, qui fait de nombreux allers-retours entre Montréal et Miami. Tous deux sont de la génération Y et m'ont fait comprendre que Keca ne pouvait pas dormir sur ses lauriers, qu'il nous fallait conquérir les États-Unis en nous servant de la Floride comme d'un tremplin. Je dois reconnaître aujourd'hui qu'ils avaient vu juste : 10 % de notre chiffre d'affaires provient d'ores et déjà de notre voisin du Sud, et ce n'est qu'un début», dit-il.


Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Fiscalité d'entreprise: la grande distorsion

EXPERT INVITÉ. Certaines dispositions font en sorte que des entrepreneurs peuvent être surimposés.

À la une: spécial 500, la recherche et développement au service de la croissance

Édition du 18 Mai 2019 | Les Affaires

Cette semaine, notre classement des 500 est accompagné d’un dossier sur un des moteurs des entreprises: la R-D.

À la une

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.