Un troisième magasin pour une coopérative qui exploite des bannières IGA


Édition du 08 Octobre 2016

Un troisième magasin pour une coopérative qui exploite des bannières IGA


Édition du 08 Octobre 2016

Par Pierre Théroux

La Coopérative des consommateurs de Ste-Foy ouvrira sous peu son troisième marché IGA dans le Quartier QB, à Québec.

Dans quelques jours, un nouveau supermarché IGA ouvrira ses portes dans le Quartier QB, un complexe immobilier mixte regroupant plus de 600 unités et des commerces au coin du Chemin des Quatre-Bourgeois et de l'autoroute Robert-Bourassa, à Québec.

Il s’agira du troisième marché d’alimentation de la bannière IGA exploité par la Coopérative des consommateurs de Ste-Foy. « Nous allons maintenant desservir toute l’ancienne ville de Ste-Foy, jusqu’à Québec, le long du Chemin des Quatre-Bourgeois », souligne Raymond Lapointe, directeur général de cette coopérative, qui se réjouit de pouvoir ainsi offrir un nouveau magasin à proximité de ses membres actuels et futurs.

Il y a un an, la Coopérative avait implanté un marché IGA de quelque 18 000 pieds carrés sur la rue du Campanile, dans l’espace laissé vacant par la fermeture d’un Intermarché à l’été 2014. Le supermarché qui sera prochainement inauguré au rez-de-chaussée du Quartier QB couvre pour sa part une superficie de 43 000 pieds carrés. La Coopérative, fondée en 1975, exploite aussi un IGA Extra de quelque 53 000 pieds carrés à la Place Quatre-Bourgeois. « Nous prévoyons le rénover pour le mettre au goût du jour », indique M. Lapointe qui dirige la Coopérative depuis 1998.

La Coopérative comptera ainsi quelque 20 000 membres. Ses revenus pourraient bondir jusqu’à 85 millions de dollars, comparativement à 50,5 M$ pour l’exercice financier terminé en janvier 2016, alors que l’IGA Du Campanile était en exploitation depuis seulement trois mois. La Coopérative a remis 7 M$ en ristournes à ses membres ces dernières années, l’équivalent d’une semaine d’épicerie gratuite par membre qui paie des parts sociales de 30 $.

La situation n’a pas toujours été rose pour cette Coopérative qui a commencé ses activités en acquérant un magasin Cooprix de Ste-Foy. La faillite en 1982 de la Fédération des magasins Coop, l’a amenée à signer une entente d’approvisionnement avec un nouveau grossiste, Hudon et Daudelin. Elle opère sous la bannière COOP IGA. Mais la rentabilité se fait attendre et son grossiste la maintient sous respirateur artificiel pendant plusieurs années.

En 1998, elle tente le grand coup. « À l’époque, IGA exploitait des magasins d’une superficie moyenne de 8 000 pieds carrés seulement. Mais elle devait développer un nouveau concept pour rivaliser avec l’arrivée de Loblaws et ses grandes surfaces », explique M. Lapointe qui fut alors recruté comme directeur général.

Mais peu de marchands d’IGA osent s’aventurer. La Coopérative déménage alors dans un emplacement de 43 000 pi2 pour exploiter le premier supermarché IGA de grande surface de la province. En un an, la coopérative passe d’un déficit d’exploitation de l’ordre de 1,1 M$ à un surplus net de 136 000 $. Deux ans plus tard, elle enregistre des profits de 600 000 $ et verse ses premières ristournes à ses 6000 membres. En 2008, le supermarché est rénové, sa superficie passe à près de 53 000 pi2 et elle dessert plus de 13 000 membres.

La recette du succès ? « Il y a eu plusieurs petits gestes. Nous avons notamment améliorer la gestion des pertes et implanté des meilleurs systèmes de contrôle aux caisses. L’alimentation, c’est une business de cennes et il faut gratter les tiroirs pour réussir », explique M. Lapointe, qui avait auparavant travaillé comme conseiller en gestion auprès de PME des secteurs de l’hôtellerie et de pharmacies.

La Coopérative a aussi été innovateur dans son offre de produits. Elle a été l’une des premières à Québec à offrir des produits des Îles-de-la-Madeleine ou encore des tablettes de chocolats fins et importés. Elle a aussi aménagé des espaces dédiés à la boulangerie, la poissonnerie ou encore les viandes, avant que ce concept ne devienne tendance.

À lire aussi : Un modèle d'avenir pour la relève

À la une

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé en attendant l’inflation

Mis à jour le 08/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a légèrement augmenté lors d’une journée plutôt calme du côté des négociations.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

08/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

À surveiller: Héroux-Devtek, BCE et Canadian Natural Resources

08/08/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Héroux-Devtek, BCE et Canadian Natural Resources ? Voici quelques recommandations ...