Standard Life cible l'épargne et la retraite

Publié le 18/09/2012 à 15:26, mis à jour le 18/09/2012 à 15:54

Standard Life cible l'épargne et la retraite

Publié le 18/09/2012 à 15:26, mis à jour le 18/09/2012 à 15:54

Les faibles taux d'intérêt, le vieillissement de la population, les déficits actuariels des caisses de retraite et le besoin de meilleurs rendements pour l'épargne personnelle orientent la démarche de l'assureur originaire d'Édimbourg, qui veut renforcer sa présence comme gestionnaire de placements et fournisseur de services collectifs au Canada.

« Nous observons quelques tendances dans le marché canadien sur lesquelles nous allons capitaliser », annonce Charles Guay, président et chef de la direction de la filiale canadienne de Standard Life.

La filiale canadienne de l'assureur a récemment délaissé l'assurance vie individuelle pour se concentrer sur les produits de retraite, d'épargne et d'assurance collective. Cette orientation repose sur quatre constats, explique Charles Guay.

« D'abord, la progression des régimes de retraite à cotisations déterminées » est un marché que Standard Life entend occuper plus vigoureusement. Ensuite, « depuis une décennie, la hausse de l'espérance de vie et les rendements en baisse, les bas taux d'intérêt, tout ça fait en sorte que l'épargne personnelle prend de plus en plus d'importance ».

Puis, « le vieillissement de la population nécessite des produits qui misent notamment sur la protection du capital, sur des produits de revenu régulier, fiscalement avantageux ». Enfin, les gens nécessitent de meilleurs rendements, notamment une hausse de l'alpha, et aussi des stratégies de placement élargies, notamment les placements alternatifs, l'immobilier », observe Charles Guay.

Quant à l'assurance de personne, elle s'inscrit de plus en plus dans une offre globale d'avantages sociaux. C'est pourquoi l'assurance individuelle a été mise de côté. « L'assurance individuelle requiert beaucoup de capital et d'investissements, au contraire des produits de placement», dit David Nish, PDG du groupe, qui rencontrait les médias ce matin (mardi).

À suivre dans cette section

À la une

COVID-19: trois régions du Québec au rouge dès jeudi

Mis à jour le 28/09/2020 | lesaffaires.com

Dès jeudi matin, trois zones du Québec passeront au rouge: Montréal, la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches.

Montréal et Québec, bientôt des zones rouges

Mis à jour le 28/09/2020 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Le premier ministre François Legault pourrait en faire l’annonce à 17h30.

Dimanche, dernière journée de la PCU

Ottawa s’attend maintenant à ce que trois des quatre millions de prestataires de la PCU passent à l’assurance-emploi.