De bonne source: Rekha Ranganathan

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Avril 2019

De bonne source: Rekha Ranganathan

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Avril 2019

Par Les Affaires

Rekha Ranganathan
Présidente, CAE Santé


Rekha Ranganathan a auparavant occupé plusieurs postes de direction chez Philips. Le dernier était celui de vice-présidente et directrice générale mondiale de la tomographie assistée par ordinateur et de l'imagerie moléculaire avancée au sein du groupe d'imagerie diagnostique. Son expérience internationale comprend la direction de la division de l'oncologie de Philips basée en Inde, ainsi que la gestion de la stratégie commerciale et marketing de Boston Scientific USA sur les marchés indien et chinois. Elle a également occupé des fonctions de stratégie et de marketing chez McKinsey. Elle est titulaire d'un MBA de la Wharton School de l'Université de Pennsylvanie, d'une maîtrise en génie mécanique et des sciences des matériaux de l'Université de la Californie à Berkeley, ainsi que d'un baccalauréat en métallurgie et sciences des matériaux de l'Indian Institute of Technology.


Ça bouge dans votre industrie ? Écrivez-nous à debonnesource@tc.tc


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

De bonne source: Dominic ­St-Pierre

Édition du 18 Mai 2019 | Les Affaires

Dominic ­St-Pierre, Directeur général, ­Centre de foresterie des ­Laurentides

De bonne source: Nathalie ­Bégin

Édition du 18 Mai 2019 | Les Affaires

Nathalie ­Bégin, Présidente du ­CA, APCIQ

OPINION De bonne source: Stéphane ­Drouin
Édition du 18 Mai 2019 | Les Affaires
De bonne source: Ginette ­Legault
Édition du 18 Mai 2019 | Les Affaires
De bonne source: Lyne ­Martel
Édition du 18 Mai 2019 | Les Affaires

À la une

Will.i.am investi dans la montréalaise Stradigi AI

Il y a 29 minutes | Martin Jolicoeur

«Nous voulons devenir un acteur majeur de l’industrie mondiale de l’IA», affirme son président.

Bourse: Wall Street, rattrapée par les tensions, baisse

REVUE DES MARCHÉS. Elles se cristallisent actuellement autour du géant chinois des télécoms Huawei.

Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire séance de l'année

15:55 | AFP

Plusieurs statistiques publiées jeudi ont laissé craindre un ralentissement de l’économie mondiale.