Metro dévoile sa stratégie pour continuer de croître

Publié le 18/11/2009 à 15:02

Metro dévoile sa stratégie pour continuer de croître

Publié le 18/11/2009 à 15:02

Metro veut mieux connaître ses clients. Photo : Bloomberg

L’épicier québécois Metro va scruter les informations recueillies auprès de ses clients pour mieux adapter son offre et, le cas échéant, les faire dépenser plus.

C’est ce qu’a annoncé ce matin le grand patron de l’entreprise, Éric R. Laflèche, au cours d’un appel conférence qui suivait la parution des derniers résultats trimestriels de l’entreprise, où Metro a déclaré des ventes et des profits records.

PLUS : Ventes et profits records pour Metro

Pour poursuivre sa croissance, l’entreprise a annoncé ce matin la conclusion d’un partenariat avec la firme internationale dunnhumby, spécialisée dans l’analyse détaillée de données clients, qui collabore déjà avec succès avec des épiciers étrangers bien connus tels que Tesco au Royaume-Uni et Kroger aux États-Unis.

Qualifiée de numéro un dans son secteur, dunnhumby devrait permettre à Metro de segmenter plus finement les différentes groupes qui composent sa clientèle, et, par conséquent, de prendre de meilleures décisions d’affaires.

L’offre de Metro dans ses épiceries pourrait ainsi être modifiée en fonction des goûts des consommateurs d’une région ou d’une autre, ou encore en fonction de différents groupes cibles à l’intérieur de ces régions.

En Ontario, des données très précises seront recueillies grâce à l’analyse des informations qu’il faut donner quand on acquiert une carte Air Miles alors que l’épicier montréalais étudie encore le moyen de mieux connaître ses consommateurs au Québec.

«Nous allons pouvoir identifier encore mieux qui sont nos meilleurs consommateurs, ce qu’ils veulent et réagir en conséquence pour devenir encore plus pertinents pour eux », a expliqué M. Laflèche

La priorité accordée par Metro au merchandising et au marketing survient après que l’entreprise eut complété la revitalisation de l’essentiel de ses magasins et complété avec succès la conversion de cinq bannières de supermarchés en Ontario à la bannière Metro.

Les prochains trimestres s’annoncent plus difficiles pour Metro, selon plusieurs analystes, car l’entreprise doit composer avec une situation d’inflation basse, voire de déflation, qui met sous pression l’augmentation de ses marges bénéficiaire et de son chiffre d’affaires.

Pour autant, la direction de Metro s’est dite confiante de poursuivre sur sa lancée des derniers trimestres. « Nous avons déjà connu des situations semblables dans les dernières années et nous avons toujours su nous adapter», a indiqué le vice-président principal et chef de la direction financière de Metro, Richard Dufresne.

 

À suivre dans cette section

À la une

Bourse: Toronto clôture en hausse de près de 200 points

Mis à jour à 19:05 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine en baisse, l'élan s'essouffle après une semaine faste.

À surveiller: Uni-Sélect, Neighbourly Pharmacy et AGF

09:48 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Uni-Sélect, Neighbourly Pharmacy et AGF? Voici quelques recommandations d’analystes.

Ukraine: la situation sur le terrain au 124e jour

Mis à jour à 17:11 | AFP

L’armée russe tentait lundi de pousser son avantage dans l'est de l'Ukraine.