Lightemotion éclaire le monde

Publié le 13/02/2010 à 00:00

Lightemotion éclaire le monde

Publié le 13/02/2010 à 00:00

Photo : Gilles Delisle

Dans le milieu de l'architecture, Lightemotion est probablement la société québécoise la plus connue du monde. La PME de Lachine, spécialisée dans l'éclairage architectural, réalise 95 % de ses mandats à l'étranger.

 

Lightemotion a conçu l'éclairage intérieur et extérieur du pavillon du Canada à l'exposition universelle de Shanghai 2010, qui a lui-même été pensé par le Cirque du Soleil. Pour l'éclairage intérieur, Lightemotion a agi à titre de sous-traitant de GSM Design, de Montréal, et pour l'éclairage extérieur, de SNC-Lavalin.

 

VOIR DIAPORAMA DES RÉALISATIONS DE LIGHTEMOTION

 

L'éclairage du Auckland War Memorial Museum, en Nouvelle Zélande, le Musée historique de Strasbourg, en France, le Musée national de Singapour, le Musée national d'histoire naturelle des Pays-Bas, le City Museum de Washington D.C., l'exposition The Mysterious Bog People, de Hanovre, en Allemagne, et la salle de spectacle The Joint de l'hôtel Hard Rock Cafe, à Las Vegas, projettent l'oeuvre de Lightemotion.

 

À Montréal, la petite entreprise d'une douzaine d'employés a réalisé l'éclairage du Musée d'art contemporain, de la Cinémathèque québécoise et du restaurant Newtown, le futur éclairage et les lampadaires de l'esplanade de la Place des Arts et l'éclairage du Festival Black & Blue. À Québec, l'exposition Passagers, présentée dans le cadre du 400e anniversaire de la ville, et le spectacle AO, à Drummondville, figurent aussi à son catalogue.

 

Une bonne réputation qui voyage vite


Mais comment la PME, fondée en 2002 et qui ne compte aucun architecte dans ses rangs, a-t-elle réussi à dénicher des clients partout dans le monde sans aucun vendeur ? " L'éclairage architectural est un petit secteur; GSM et Scéno Plus nous ont confié quelques mandats pour leurs projets internationaux, qui ont été vus par d'autres personnes. Celles-ci ont ensuite pris contact avec nous, explique François Roupinian, président et fondateur de Lightemotion. Dans ce milieu, si vous faites du bon travail, cela se sait rapidement. "

 

La publication d'articles élogieux dans des revues internationales spécialisées comme Lighting Today, LD+A, Mondo, Objekt et Architectural Record a également amené de l'eau au moulin de Lightemotion.

 

M. Roupinian, 38 ans, explique sa réussite par le fait qu'il n'est associé à aucun fabricant d'appareils d'éclairage et qu'il est libre de proposer la meilleure solution à ses clients. " Souvent, les revendeurs d'appareils offrent de faire le design d'éclairage gratuitement, mais ça vaut ce que ça vaut. "

 

Il estime aussi offrir un excellent service : " Il n'est pas rare qu'un édifice en construction ou en rénovation subisse des modifications en cours de projet, ce qui peut nous obliger à modifier notre design. Nous nous adaptons très rapidement dans ces circonstances; nous avons toujours un employé responsable de nos projets disponible à l'heure locale, à l'étranger pour réagir rapidement. "

 

Le président de Lightemotion compte sur une équipe diversifiée : un Suisse, un Mexicain, un Allemand, un ancien du Cirque du Soleil, un designer d'intérieur, une personne du milieu du théâtre, etc. " Tout ce beau monde nourrit beaucoup un projet ", dit M. Roupinian, actionnaire unique de Lightemotion, qui a conçu l'éclairage intérieur de la première boutique Fruits & Passion à Paris.

 

Rénovations au Casino de Montréal


Au Québec, l'éclairage architectural est une discipline récente, au contraire de l'Europe. Ici, l'architecte du bâtiment préfère encore souvent s'occuper du design d'éclairage. Toutefois, les mentalités évoluent et M. Roupinian aimerait réaliser davantage de mandats au Québec. En plus de l'esplanade de la Place des Arts, il planche sur l'hôtel Ritz-Carlton de Montréal, qui sera partiellement transformé en coproriété de luxe. " Nous travaillons présentement sur le futur Revel Casino Hotel d'Atlantic City, et l'expérience que nous avons acquise nous servirait bien pour le Casino de Montréal. " Le casino sera rénové au coût de 306 millions de dollars, un chantier qui s'étendra jusqu'à l'automne 2013.

 

Très tôt dans sa vie, François Roupinian a plongé dans l'univers de l'éclairage. Au début de la vingtaine, il a commencé à faire l'éclairage pour de petits spectacles underground. Plus tard, il a fait un stage de trois mois au Centre d'arts de Banff, puis a étudié à l'École nationale de théâtre du Canada pour aller chercher des connaissances qui lui manquaient. Après quoi, il s'est tourné vers le milieu de l'architecture.

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.