Liés en amour... et en affaires


Édition du 12 Février 2020

Ils se sont rencontrés, se sont aimés, ont fondé une famille... et ont aussi créé une entreprise. Comment font ces couples entrepreneurs pour faire perdurer la relation d'affaires et d'amour ?

Jamais Julie Bernard ne dira à son amoureux Yan Caron : « Décroche du travail ! » Des propos que Yan ne tiendra jamais non plus à l'endroit de sa douce. Depuis 2007, ce couple originaire de Sept-Îles, qui se fréquente depuis 20 ans, est copropriétaire du studio Locomotion, à Montréal. Deux autres actionnaires, Patricia Houde et Christian Pilon, se partagent les parts de ce gym d'une trentaine d'employés où l'on pratique la boxe, le yoga et l'entraînement athlétique.

Les membres de la famille et les amis sont également avertis. Leurs fêtes, leurs soupers et autres activités sociales passent en deuxième. Sept jours sur sept et les soirs du lundi au jeudi, un des deux membres du couple est généralement présent au studio. Eh oui, la conciliation travail-famille en prend pour son rhume. De même que les moments de qualité passés ensemble avec leur fils âgé de 9 ans.

« Heureusement que nous sommes impliqués tous les deux dans la même entreprise. Ça aide à mieux comprendre la pression et les situations de stress que nous vivons l'un ou l'autre. Que l'on soit au travail, à la maison, même au lit, nos sujets de conversation portent majoritairement sur le studio. En fait, c'est très rare qu'on parvienne à décrocher », reconnaît Mme Bernard. Même lors de leur voyage de noces, en 2012, l'entreprise était le principal sujet de discussion du couple du matin au soir. Leur studio, situé dans les Shops Angus, avait été dévalisé la veille de leur mariage.

« Notre modèle fonctionne bien parce qu'on accepte depuis le début de se parler franchement, de se dire nos quatre vérités. Ce qu'on se dit n'est pas toujours élégant », concède la femme d'affaires âgée de 38 ans. Il y a des moments, dit-elle, où le ton monte allègrement entre les deux gestionnaires au sujet de leurs décisions respectives.

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Quelle santé, derrière les masques?

18/09/2020 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. L’incertitude commence à créer un déficit ailleurs que dans le compte de banque des entrepreneurs.

À la une: démasquez ces imprévus que nous ne saurions voir

Édition du 09 Septembre 2020 | Les Affaires

Il reste encore beaucoup de ces zones d'ombre sur lesquelles nous devons lever le masque cet automne.

À la une

La deuxième vague confirmée par le Dr Horacio Arruda

Mis à jour à 14:26 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

«Si on veut passer un Noël le plus calmement possible, il faut que les gens collaborent», a-t-il conclu.

Québec serre la vis: trois régions passent en zone d'alerte orange

Trois régions se voient imposer de nouvelles restrictions: Québec, Montréal et Chaudières-Appalaches.

Face à la domination de Sony, Microsoft casse sa tirelire

14:06 | AFP

À Wall Street, l’action de Microsoft ne profitait pas vraiment de cette annonce et reculait de 0,3% à la mi-séance.