La santé mobile: appareils et services médicaux ambulants, connectés ou miniaturisés


Édition du 15 Novembre 2014

La santé mobile: appareils et services médicaux ambulants, connectés ou miniaturisés


Édition du 15 Novembre 2014

Par Matthieu Charest

Alain Chandonnet, d’Handyem : « Quand ça devient trop simple, je m’ennuie ». [Photo: Francis Vachon]

La santé mobile (mHealth) se définit par les soins de santé ou toutes les communications qui émanent de ce domaine, liés à l'usage d'appareils mobiles. Un univers qui inclut (mais qui ne s'y limite pas) la vidéoconférence, l'accès sans fil aux dossiers et aux prescriptions, les consultations en ligne et l'usage personnel d'appareils médicaux, selon PricewaterhouseCoopers (PwC). C'est le fruit du jumelage de la santé et des innovations que les TI rendent possibles.

À lire aussi:
Les 10 (meilleures) industries pour se lancer en affaires

«Pourquoi je me suis lancé»

Après avoir participé à la fondation de TeraXion, un fournisseur de composants d'optique qu'il a présidé pendant une décennie, Alain Chandonnet quitte l'entreprise en 2009. «Quand ça devient trop simple, je m'ennuie, lance-t-il en riant à Les Affaires.»

Il séjourne à l'Institut national d'optique (INO) en tant qu'entrepreneur, il cible une innovation et l'étudie de fond en comble. Au début de 2011, il effectue un transfert technologique, il achète les droits de propriété intellectuelle à l'INO et fonde Handyem. L'entreprise de Québec vend des instruments de cytométrie, ce qui permet de mesurer des substances biologiques dans un liquide : «C'est très puissant, ça permet par exemple d'identifier et de quantifier des bactéries», explique-t-il.

Mais la cytométrie ne date pas d'hier. «Ça doit faire 40 ans [qu'elle existe]. Nous offrons une innovation radicale : la portabilité. Avant, c'était des instruments complexes et coûteux, confinés dans certains laboratoires. Maintenant, on apporte la machine jusqu'à l'échantillon à analyser.»

À lire aussi:
Les 10 (meilleures) industries pour se lancer en affaires

À la une

Il faut concentrer les investissements en R-D, dit le Conseil de l’innovation du Québec

L’État devrait davantage concentrer les investissements en R-D dans certains secteurs, selon le Conseil de l’innovation.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

De nouvelles règles fiscales favorisent le repreneuriat familial

Édition du 10 Avril 2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Elles devraient stimuler le transfert d'entreprise à des proches.