La québécoise IPL poursuit son expansion aux États-Unis

Publié le 23/05/2017 à 17:11

La québécoise IPL poursuit son expansion aux États-Unis

Publié le 23/05/2017 à 17:11

Par La Presse Canadienne

Le fabricant de produits de plastique moulé québécois IPL poursuit son expansion aux États-Unis en réalisant une importante acquisition avec l'appui d'investisseurs comme la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et le Fonds de solidarité FTQ.

L'entreprise établie à Lévis a indiqué mardi qu'elle allongeait 150 millions $ US pour mettre la main sur le fabricant de conteneurs de plastique rigide Macro Plastics et ses trois usines situées en Californie, à Washington ainsi qu'au Kentucky.

Par voie de communiqué, IPL a expliqué que la gamme de produits de Macro était complémentaire à la sienne et que cette transaction allait transformer le visage de l'entreprise.

"Cette acquisition transformationnelle nous permet d'établir une première présence importante sur la côte ouest des États-Unis, ce qui nous place en position dominante dans plusieurs segments de marché en pleine croissance", a déclaré Luis de Jesus, président-directeur général d'IPL, par voie de communiqué.

La transaction est sujette approbations réglementaires habituelles et sa clôture est prévue d'ici le milieu du mois de juin. Il s'agit de la deuxième acquisition en près de six mois pour l'entreprise, qui, en novembre dernier, avait acheté Encore Industries pour 35 millions $ US.

La société mère d'IPL, One51, participe également à la transaction annoncée mardi aux côtés de la Caisse et du Fonds de solidarité.

Avant cette acquisition, IPL exploitait des usines à Saint-Damien, à Edmundston, au Nouveau-Brunswick, au Missouri, en Ohio, en Géorgie ainsi qu'au Minnesota.

One51 détient une participation de 67 pour cent dans la société, suivi de la CDPQ, à 22 pour cent, et du Fonds de solidarité FTQ, à 11 pour cent.

 

À la une

Quels sont les détaillants qui vous font sentir en sécurité?

Peu d’entre eux auraient pourtant fait preuve de réelle innovation dans leur façon de s’approprier les consignes.

Bourse: comment s'inspirer des plus grands investisseurs de l'histoire

BALADO. François Rochon commente les philosophies de Philip Fisher, Peter Lynch, Benjamin Graham et Warren Buffett.

À surveiller: Banque Nationale, Saputo, Stingray

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Saputo et Stingray? Voici quelques recommandations d’analystes.