La génération «C» sera entrepreneuriale


Édition du 07 Février 2015

La génération «C» sera entrepreneuriale


Édition du 07 Février 2015

Il est toujours un peu hasardeux de définir une génération encore adolescente, mais les gestionnaires se préparent maintenant à ajuster leurs pratiques pour accueillir la génération des 12-24 ans. C'est la génération Z, sauf au Québec, où les chercheurs du Cefrio l'ont baptisée C pour communication, collaboration, créativité et connexion.

Le désir entrepreneurial la caractérise aussi fortement : un sondage de l'agence publicitaire new-yorkaise Sparks & Honey démontre que 72 % des jeunes de cette génération souhaitent lancer leur propre entreprise.

«Pour les attirer et les retenir dans votre entreprise, vous devrez leur confier des projets spéciaux, leur offrir des défis, un climat de travail agréable et de la collaboration entre les équipes. Pour eux, le salaire vient après ces considérations», a expliqué Émilie Trempe, consultante de la firme de gestion des ressources humaines Proxima Centauri, à l'occasion d'une conférence à Québec le 26 janvier.

Si on a décrit les Y comme un peu arrogants et narcissiques, les Z paraissent plus altruistes : ils veulent avoir un impact social positif sur le monde. Plusieurs sont déjà engagés dans le bénévolat. L'économie du partage et de la collaboration les inspire. Ils sont moins dépensiers que la génération précédente, 56 % se qualifient d'épargnants (Sparks & Honey).

Aussi, ils ont besoin de flexibilité, le cadre du 8 à 5 ne leur convient pas : l'équilibre santé-famille-loisirs-travail est pour eux une valeur intégrée, alors que ça tient davantage d'une volonté chez les Y.

«Il faut être ouverts à leur manière de faire les choses, hors du cadre. En leur confiant un travail, plutôt que de leur dire comment le faire, il vaut mieux communiquer une attente de résultats et de délais», souligne Rémi Lachance, président de Proxima Centauri.

À la une

«Nvidia a encore défié la gravité»

Mis à jour le 22/05/2024 | AFP

L’élan donné par l’IA générative ne se dément pas.

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse de plus de 120 points.

À surveiller: Saputo, Empire et CAE

22/05/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Saputo, Empire et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes.