La consumérisation des TI: appareils et applications, même combat!


Édition du 15 Novembre 2014

La consumérisation des TI: appareils et applications, même combat!


Édition du 15 Novembre 2014

Par Matthieu Charest

[Photo: iStock]

Bienvenue à l'ère de la fusion des usages professionnels et personnels des appareils et des applications. Désormais, le même téléphone sert pour le travail et la vie privée. La partie invisible de la consumérisation des TI (réseaux, données, etc.) crée une pression immense sur les infrastructures de télécommunications, qui doivent être rénovées de fond en comble. D'autres problèmes, des enjeux de sécurité notamment, accompagnent la diffusion du phénomène.

À lire aussi:
Les 10 (meilleures) industries pour se lancer en affaires

«Pourquoi je me suis lancé»

«La demande de TI traditionnelles est en baisse, selon Hugo Hamel, président de Prival, une firme spécialisée en réseautique et virtualisation établie à Brossard. Mais les entreprises ont besoin d'aide, de plus en plus, pour comprendre où s'en vont les technologies.»

«Nous sommes habitués à travailler avec ça [des tablettes, des téléphones intelligents ou certaines applications] à la maison», raconte M. Hamel. Maintenant, les employés veulent utiliser les mêmes outils au travail. Et les employeurs sont de plus en plus nombreux à instaurer des politiques de BYOD [bring your own device ou «apportez votre appareil»].

Il donne en exemple des médecins, qui veulent se servir de leurs tablettes pour consulter à distance les dossiers de leurs patients. De prime abord, c'est plus convivial, plus pratique.

À lire aussi:
Les 10 (meilleures) industries pour se lancer en affaires

À la une

Il faut concentrer les investissements en R-D, dit le Conseil de l’innovation du Québec

L’État devrait davantage concentrer les investissements en R-D dans certains secteurs, selon le Conseil de l’innovation.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

De nouvelles règles fiscales favorisent le repreneuriat familial

Édition du 10 Avril 2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Elles devraient stimuler le transfert d'entreprise à des proches.