L'inquiétant déclin des moyennes entreprises

Publié le 16/02/2013 à 00:00

L'inquiétant déclin des moyennes entreprises

Publié le 16/02/2013 à 00:00

Par Pierre Théroux

Le nombre de moyennes entreprises au Canada se réduit comme une peau de chagrin, ayant dégringolé de 17 % de 2006 à 2010 (de 9 370 à 7 814), selon une étude de la Banque de développement du Canada. Un déclin jugé inquiétant, puisque ces entreprises sont un des principaux moteurs de l'économie canadienne, souligne Pierre Cléroux, vice-président, recherche, économiste en chef de BDC et principal auteur de l'étude.

«On a besoin d'entreprises de taille moyenne en santé, car elles jouent un rôle majeur dans le développement et la prospérité économique du pays», précise-t-il.

Les moyennes entreprises sont celles qui comptent de 100 à 499 employés. Or, bien qu'elles ne représentent qu'à peine 1 % du nombre total des entreprises du pays, leur incidence sur l'économie est supérieure à leur poids réel : elles fournissent 16 % des emplois, génèrent 12 % du PIB et sont à l'origine de 17 % de la valeur des exportations.

«Elles créent beaucoup de richesse, il ne faut pas les négliger», dit M. Cléroux, qui cite l'exemple de l'Allemagne, dont la réussite est grandement attribuable au dynamisme de ses moyennes entreprises.

De moyenne à... petite !

Les moyennes entreprises étant appelées à devenir des multinationales, le fait qu'il y en ait moins serait encourageant si ces entreprises s'étaient justement hissées au rang de grandes entreprises.

Or, chque année, de 2006 à 2010, 14 % des moyennes entreprises sont devenues de petites entreprises de moins de 100 employés ou ont fermé leurs portes. Seulement 1,4 % d'entre elles sont devenues de grandes sociétés comptant 500 employés ou plus. La plupart s'approchent même du seuil inférieur de la fourchette : 8 moyennes entreprises sur 10 comptent de 100 à 249 employés.

L'étude révèle un recul dans toutes les régions du pays, mais c'est l'Ontario qui a été le plus touché, avec une baisse de 25 % du nombre de moyennes entreprises, suivi du Québec, avec 10 %. Ce déclin est intimement lié à celui du secteur manufacturier, dans lequel plus de la moitié des moyennes entreprises ont disparu de 2001 à 2010, passant de 2 807 à 1 381.

Un financement à améliorer

Le manque d'accès au financement est le principal frein à la croissance invoqué par les entrepreneurs. Les autres obstacles sont le manque de compétence de l'équipe de direction et le manque de personnel qualifié.

«Il faut agir pour aider les entreprises à solutionner leurs problèmes de financement et de gestion, de même que leur productivité», conclut M. Cléroux, en précisant que la BDC allait y apporter une attention particulière.

L'étude n'a pas divulgué que de mauvaises nouvelles : 64 % des dirigeants de moyennes entreprises s'attendent à une croissance de 4,5 % de leurs ventes annuelles au cours des trois prochaines années.

34M$ Chiffre d'affaires annuel moyen des moyennes entreprises canadiennes. | Source : Banque de développement du Canada

Répartition des moyennes entreprises par secteur d'activité (en 2010)

17,7 % Fabrication

15,6 % Commerce de détail

13,9 % Services aux entreprises

13,3 % Hébergement et restauration

8,5 % Construction

31 % Autres

Source : Banque de développement du Canada

À la une

Préparez-vous à de l’instabilité politique à Ottawa

25/09/2021 | François Normand

ANALYSE. Depuis 1962, 10 des 20 élections fédérales ont produit un gouvernement minoritaire. Depuis 2004, c'est 5 sur 7.

Michael Kovrig et Michael Spavor libérés de Chine ont atterri au Canada

Mis à jour le 25/09/2021 | AFP

Les deux hommes, relâchés peu après le départ de Meng Wanzhou pour la Chine, ont atterri à Calgary.

Huawei, Meng Wanzhou et les deux Michael: une saga diplomatico-judiciaire

Mis à jour le 24/09/2021 | AFP

Retour sur les moments les plus marquants de cette saga.