L'immobilier prend le virage de la mobilité

Publié le 22/04/2010 à 10:00

L'immobilier prend le virage de la mobilité

Publié le 22/04/2010 à 10:00

Par Alain McKenna

Photo : lesaffaires.com

Si les sites Web et les répertoires en ligne comme le service MLS, de l'Association canadienne de l'immeuble (ACI), sont très populaires, ils ne comblent pas tous les besoins. Une nouvelle génération d'applications développées pour les téléphones mobiles combleront un besoin naissant : celui de la recherche d'information impromptue. Le genre de recherche qu'un acheteur potentiel effectue lorsqu'il croise sur son chemin la maison rêvée.

Le site de recherche de résidences Realtor.ca veut cibler ce besoin précis. Lancé en décembre dernier par l'ACI, qui regroupe plus de 90 000 agents membres au Canada, ce site Web mobile est accessible en version préliminaire pour le moment.

En plus de photos et de détails techniques, il permet à l'internaute mobile de connaître le prix de vente de la propriété, son adresse exacte, comment s'y rendre, et l'agent à contacter pour coordonner une visite. Ce site s'adresse aux agents immobiliers et aux consommateurs. Il est optimisé pour s'afficher à l'écran d'un téléphone intelligent.

Vendre par SMS

L'ACI n'est pas seule à voir un lien entre mobilité et immobilier. Airborne Mobile, une entreprise montréalaise jusque-là spécialisée dans le divertissement pour téléphones cellulaires, a lancé l'an dernier le service Immo sans-fil, où, pour 15 $ par propriété, les agents immobiliers peuvent afficher les maisons qu'ils vendent.

À chacune des propriétés de sa base de données, Immo sans-fil attribue un mot clé spécifique à envoyer par messagerie texte (SMS). L'agent peut annoncer ce mot clé et apposer le numéro à composer au panneau planté sur le parterre de la résidence, par exemple. Les passants pourront alors obtenir sur leur cellulaire toute l'information à propos de cette propriété.

Convaincu du potentiel de cette technologie, Anthony Castillo, qui était responsable du service pour Airborne, a racheté Immo sans-fil, et sa contrepartie anglophone, Homes on Mobile Phones.

Le nombre de clients a beaucoup progressé depuis, assure-t-il. Par exemple, après l'avoir mis à l'essai en Ontario l'an dernier, l'agence Sutton utilise maintenant Immo sans-fil partout au Canada.

Au total, ce service répertorie environ 2 000 propriétés résidentielles à vendre. " Les agents qui utilisent notre service ont accès à plus de propriétés. Certains d'entre eux nous ont confirmé que cela les aidait à trouver plus rapidement la bonne propriété pour leurs clients ", avance M. Castillo.

Les données de la Chambre immobilière du grand Montréal montrent que le délai moyen de vente d'une résidence était de 120 jours en 1995. À la fin de 2009, il était de 73 jours, le délai le plus court depuis au moins 30 ans, malgré une baisse prononcée de la demande en 2008, et une hausse modeste de 3 % par la suite.


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Prévoir la relance du Québec inc. au lendemain de la COVID-19

Un groupe de ministres mené par Eric Girard se penche sur les conséquences économiques de la COVID-19.

La COVID-19 semble déjà avoir un impact sur les habitudes d'achat en ligne

Vingt-huit pour cent des répondants ont affirmé avoir effectué davantage d’achats en ligne depuis le début de la crise.

Guide de survie de l'extraverti en confinement

11:14 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Voici cinq suggestions pratiques pour nos compagnons extravertis qui n'en peuvent plus de la quarantaine.