L'entreprise, socle de prospérité

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Novembre 2014

L'entreprise, socle de prospérité

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Novembre 2014

Par Robert Dutton
Commençons par le fait que les salaires représentent plus de 50 % du PIB québécois de 2012, selon l'Institut de la statistique du Québec. Si on ajoute à cela les profits nets des entreprises individuelles (artisans, travailleurs indépendants, etc.), on arrive à 60 % du PIB. Les profits des sociétés représentent 13 % du PIB. Mais ces profits, à qui appartiennent-ils ? En très grande partie à des institutions, qui détiennent des actifs financiers au nom de tous les Québécois : la Caisse de dépôt et placement est l'actionnaire le plus important du Canada. En 2005 par exemple, 70 % des familles québécoises détenaient en moyenne 165 000 $ chacune d'actifs financiers, par l'intermédiaire de régimes de retraite privés (régimes d'employeur, REER, FERR et autres). Bref, la propriété et les profits des entreprises, particulièrement ceux des grandes sociétés, sont largement distribués. Les revenus et le patrimoine sont-ils distribués de façon optimale ? La distribution des richesses pourrait-elle être plus équitable ? Peut-être. Mais il s'agit d'un autre débat qui, j'ose l'affirmer, ne concerne pas l'entreprise.

Quatrième constat : on a facilement tendance à attribuer à l'entreprise des situations qui ne la concernent absolument pas - au premier chef, les inégalités et les problèmes de notre société. Les sociétés développées les plus égalitaires du monde - Norvège, Danemark, Finlande, Belgique - sont tributaires d'entreprises locales et étrangères pour créer leur richesse. Les Statoil, NorgesGruppen, Aker ASA (Norvège), Lego, Maersk, Carlsberg (Danemark), Nokia, Stora ou Kone (Finlande), Delhaize ou InBev (Belgique) sont des multinationales qui créent de la valeur, des emplois et des recettes fiscales chez elles et à l'étranger. Dans beaucoup d'endroits du monde, la prospérité cohabite fort bien avec la justice sociale. L'entreprise n'est donc pas l'ennemie de la justice. Au contraire !

À la une

Facebook change de nom pour Meta

Mis à jour il y a 26 minutes | AFP

La compagnie dirigée par Mark Zuckerberg en a fait l'annonce jeudi.

Québec dépose le projet de loi 6 pour créer un ministère de la Cybersécurité

Il y a 18 minutes | La Presse Canadienne

Québec cherche à regrouper, au sein d’un même ministère, l'expertise dans le numérique et la cybersécurité.

Bombardier n'est toujours pas rentable, malgré des résultats encourageants

Si les résultats publiés sont prometteurs, Bombardier a malgré tout déclaré une perte ajustée de 95 millions de $US.