L'entreprise, socle de prospérité

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Novembre 2014

L'entreprise, socle de prospérité

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Novembre 2014

Par Robert Dutton

Un sondage CROP mené il y a environ un an dégage un portrait troublant du rapport des Québécois avec l'entreprise. Je rappelle trois de ses conclusions :

Robert Dutton

- 48 % des Québécois estiment que, «dans la société actuelle, les entreprises nuisent beaucoup plus à la société qu'elles ne l'enrichissent».

- 56 % des Québécois estiment que, «ultimement, quand les entreprises et les entrepreneurs créent beaucoup de richesse, très peu rejaillit sur la société».

- 56 % des Québécois estiment que «les gouvernements doivent donner la priorité à la redistribution des richesses existantes et à la justice sociale» (par opposition à donner la priorité aux initiatives entrepreneuriales pour stimuler la croissance).

Ces conclusions m'amènent à faire quatre constats.

À la une

Bois d’œuvre: la résolution du conflit va s’accélérer

Washington a formé un panel sur les droits compensateurs, et un autre sur les droits antidumping suivra.

Chéri, j’ai réduit les collègues

BLOGUE INVITÉ. Quels sont les facteurs à considérer pour choisir entre le présentiel, le travail hybride ou à la maison?

Est-il temps d’injecter un peu de «supplément d’âme» à votre entreprise?

BLOGUE INVITÉ. La raison d’être des entreprises a longtemps été de maximiser les profits pour les actionnaires.