L'agrotourisme à la sauce Zone boréale

Offert par Les Affaires


Édition du 03 Juin 2017

L'agrotourisme à la sauce Zone boréale

Offert par Les Affaires


Édition du 03 Juin 2017

Par René Vézina

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est une grande région touristique. C'est aussi une grande région agricole. Elle est donc bien placée pour miser sur une industrie qui a la cote, l'agrotourisme, et de nouvelles initiatives sont mises de l'avant pour lui permettre de la développer encore mieux. Pour aller au-delà des images folkloriques, qui font encore saliver comme l'évocation de la tourtière du Lac-Saint-Jean... Bienvenue au 21e siècle !

L'appellation Zone boréale a été lancée pour identifier les produits régionaux et toute la chaîne d'acteurs du milieu qui les mettent en valeur, des producteurs agricoles aux commerçants et aux restaurateurs qui s'en inspirent. Dans ce dernier cas, l'adhésion à un cahier de charges précis peut leur valoir le titre d'Ambassadeurs des saveurs. Et ainsi leur donner une image distinctive.

Parallèlement, une nouvelle carte routière pointant une cinquantaine de membres qui collaborent à la Zone boréale sera bientôt offerte. On y présente notamment les sept microbrasseries de la région (Route des bières), 13 restaurants et auberges qui servent des produits régionaux, de même que l'ensemble des producteurs qui se démarquent par leur volonté de jouer la carte régionale. Avec des propositions d'escapades chez ceux qui souhaitent recevoir des visiteurs !

Selon Maryse Fortin, coordonnatrice du Réseau Agrotourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, «on ne veut pas renier la soupe aux gourganes, mais montrer que l'offre est aujourd'hui bien plus variée». Par exemple, chez Chevrier du Nord, à Saint-Fulgence, on peut voir les chèvres qui fournissent de la laine angora à la propriétaire designer, qui conçoit des vêtements uniques. Et d'autres travaillent à faire éclater les clichés.

Oui aux bleuets qui ont fait la fierté et la réputation de la région, mais il y a aussi toute la filière laitière, du lait Nutrinor aux savoureux fromages dont la gamme augmente sans cesse, les marchés publics, les tables fermières...

Et on entend décidément miser sur l'appellation Zone boréale, souligne Nancy Ouellet, conseillère en communication et marketing pour la Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui regroupe l'ensemble des parties prenantes du milieu. «C'est autant pour informer les visiteurs que les gens de la région qui, souvent, ne savent pas tout ce qui leur est offert. Par exemple, on peut cueillir de délicieuses cerises griottes à Métabetchouan ! La Zone boréale, c'est ça, et bien plus», dit-elle.

Que les nostalgiques soient rassurés : on trouvera encore un peu partout les fameux bleuets enrobés de chocolat, comme ceux que produisent depuis des décennies les Pères trappistes de Mistassini. Sauf que la région élargit de plus en plus son menu. Au profit de son économie, de même que des amateurs de produits locaux.

À la une

La consommation d'alcool au Canada a baissé en 2019-2020

Le vin s’est classé en tête au Québec avec 45,1 % des ventes totales d’alcool selon Statistique Canada.

Bourse: New York et Toronto remontent après 2 jours dans le rouge

Mis à jour à 11:56 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les principaux indices ont regagné des points après une ouverture en baisse.

Titres en action: Rogers, Metro, Netflix, Heineken, Roche...

Mis à jour à 11:02 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.