«Je veux ouvrir des portes à l'étranger pour nos membres» - Ryan Hillier, nouveau président de la Jeune Chambre de commerce de Montréal


Édition du 06 Septembre 2014

«Je veux ouvrir des portes à l'étranger pour nos membres» - Ryan Hillier, nouveau président de la Jeune Chambre de commerce de Montréal


Édition du 06 Septembre 2014

«Je veux ouvrir des portes à l'étranger pour nos membres» - Ryan Hillier, nouveau président de la Jeune Chambre de commerce de Montréal

La veille de notre rencontre, lors d'un événement de la Jeune Chambre de commerce de Montréal dont il est le nouveau président, Ryan Hillier s'était adonné à la folie de l'heure de se verser un seau de glace sur la tête. L'effet sur ses cordes vocales a été désastreux. «J'ai fait de la politique avec Denis Coderre», lance-t-il d'une voix presque inaudible.

«Nous avons siégé ensemble au comité aviseur de Michael Ignatieff au Québec, poursuit courageusement le jeune homme de 28 ans. Je sais qu'il [Denis Coderre] est capable de poser des gestes qui dépassent la partisanerie. D'ailleurs, je vais le rencontrer bientôt.»

Vous le tutoyez ? lui avons-nous demandé. «Plus depuis qu'il est maire de Montréal», a répondu en riant l'avocat de Blake, Cassels & Graydon.

En poste à la Jeune Chambre depuis le 1er juillet, M. Hillier veut que son organisation - la plus importante jeune chambre du monde, avec ses 1 500 membres, affirme-t-il - prenne une place plus importante dans le débat public, surtout dans les dossiers touchant la relève.

Et il a déjà commencé à s'activer : il a rencontré Harout Chitilian, vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal, «pour voir ce que l'on pourrait faire ensemble», et une réunion avec Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, est prévue au calendrier.

Comme il est d'usage, le président de la Jeune Chambre siège au conseil de la «vieille» Chambre. «Les deux chambres pourraient très bien défendre certains dossiers ensemble», souligne M. Hillier, avocat depuis sept ans.

Un des dossiers qui tient le plus à coeur au 79e président de la Jeune Chambre de Montréal, dont le mandat est d'une durée d'un an, est l'attraction et la rétention des talents à Montréal. «Il est prouvé que le nombre de diplômés universitaires a un impact sur le PIB d'une ville. Or, trop de nos finissants décident de quitter la ville. Il n'y a pas de réponse simple, mais il faut s'attaquer à ce problème.»

La Jeune Chambre, qui a déjà le Réseau des jeunes administrateurs, créera cette année le Réseau des jeunes leaders, qui offrira à 30 ou 40 jeunes de suivre une formation qui leur permettra de progresser dans ce domaine.

Enfin, la Jeune Chambre de Montréal rejoindra cette année la Jeune Chambre Internationale, une fédération de 200 000 jeunes professionnels et entrepreneurs, âgés de 18 à 40 ans, répartis dans une centaine de pays. M. Hillier participera d'ailleurs à son congrès de Leipzig, en Allemagne, en novembre. «Je veux créer des liens et ouvrir des portes pour nos membres à l'étranger.»

Ryan Hillier en quelques mots

Ryan Hillier a du sang militaire dans les veines. Son grand-père, Kenneth, a été un peacekeeper (Casque bleu). Son père, Graham, vice-président commerce électronique de Costco Canada, a commencé sa formation au Collège militaire royal de Saint-Jean. Et le général Rick Hillier, ancien chef d'état- major de la Défense, commandant des Forces canadiennes, est un cousin éloigné.

Le père de Ryan Hillier est originaire du Nouveau-Brunswick, sa mère de l'Ontario. Unilingues anglophones, ils ont choisi de faire instruire leurs enfants en français lorsqu'ils se sont établis au Québec.

Ryan Hillier a été entraîneur de tennis féminin ; pour se lancer un défi, il a choisi de se tourner vers le squash.

Sa conjointe, Natacha Engel, travaille pour un cabinet concurrent, Norton Rose Fulbright ; ils se sont rencontrés chez McCarthy Tétrault.

À la une

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour il y a 14 minutes | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Santé-sécurité au travail: de nouvelles dispositions entrent en vigueur

Il y a 25 minutes | La Presse Canadienne

Une disposition porte sur l’obligation d’accommodement d'un employeur après un accident du travail.

Les surenchères dégringolent!

BLOGUE INVITÉ. Le ratio de surenchère a chuté à 31% en septembre 2022, et ce ratio devrait continuer à diminuer.