Gildan accroît ses parts de marché en dépit de la récession

Publié le 10/02/2010 à 15:15

Gildan accroît ses parts de marché en dépit de la récession

Publié le 10/02/2010 à 15:15

Le président et chef de la direction Glenn J. Chamandy et Laurence G. Sellyn, premier vice-président. Photo : lesaffaires.com

Le fabricant de sous-vêtements et de t-shirts Gildan accroît ses parts de marchés dans ses principaux marchés.

À la fin du premier trimestre 2010, dont les résultats ont été rendu publics hier, Gildan détient 61,3 % du marché des distributeurs américains. Gildan vend à ces distributeurs des t-shirts, des chemisettes et des kangourous qui sont par la suite ornés de logos ou de motifs par des imprimeurs sérigraphes.

VIDÉO: Entrevue avec Laurence G. Sellyn, premier vice-président de Gildan

 

Ces dernières années, l’entreprise qui a mené une campagne d’affichage sur les panneaux extérieurs de la région de Montréal en 2009 pour mousser la notoriété de sa marque dans le grand public s’est positionnée pour devenir un fournisseur de vêtements de base pour la famille à l’intention du marché de détail.

En 2009, Gildan a vendu près de 500 millions de chandails et plus de 650 millions de paires de chaussettes.

Entreprise verticalement intégrée dont les usines de production sont concentrées en Amérique centrale, Gildan a la possibilité de livrer ses produits à meilleur coût et dans des meilleurs délais que ses concurrents, a expliqué lors de l’assemblée générale annuelle des actionnaires le président et chef de la direction Glenn J. Chamandy.

«Nos parts de marché ont toujours progressé. Quand Gildan est devenue publique en 1998, nous avions 10 % du marché des imprimeurs sérigraphes, maintenant nous en avons plus de 60 % et nous visons 70 % », a-t-il dit.

Ses ventes ailleurs dans le monde sont en croissance au point où le fabricant envisage l’aménagement d’une plate-forme de production pour servir les marchés d’Europe et d’Asie. L’échéancier n’a pas été précisé.

La direction de l’entreprise a profité de l’assemblée pour faire le point sur ses activités en Haïti où elle compte quatre usines exploitées par des sous-traitants, dont celle de Palm Apparel qui a été détruite par le tremblement de terre du 12 janvier. Gildan donnait du travail à environ 5000 personnes avant le désastre. L’entreprise est venue en aide aux travailleurs éprouvés de différentes façons.

Situation financière solide

Gildan a fini son exercice financier le 30 octobre avec une dette à long terme de seulement 1,5 million US. Elle dispose en encaisse de 100 millions US et a généré un flux de trésorerie disponible de 132 millions US en 2009.

L’argent servira à financer ses projets d’investissement de 130 millions US prévue en 2010. L’excédent pourra servir à financer une acquisition ou être versé aux actionnaires sous forme de dividende ou de rachat d ‘actions, a dit Laurence G. Sellyn, chef des services financiers et administratifs devant les actionnaires.

Au premier trimestre 2010, Gildan a augmenté ses ventes de 20 % par rapport à la même période il y a un an à 220 millions US. Son bénéfice par action ajusté est de 0,24 $ Us comparativement à 0,04 $ US un an plus tôt.

PLUS : Le titre de Gildan bondit de 7%

PLUS : Haïti : le tremblement de terre affectera les résultats du 2e trimestre chez Gildan

 

 

 

À la une

Bourse: Wall Street s'offre un rebond, tiré par la technologie

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor

Que faire avec les titres de Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Home Depot, Walmart

Mis à jour à 08:53 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.