Entrepreneurs : 4 défis que vous devrez absolument relever

Publié le 01/03/2019 à 14:09

L’actualité des derniers mois l’a démontré : être un entrepreneur n’est pas toujours facile, et ce, même avec une bonne idée. Malgré les efforts déployés, un modèle d’affaires robuste et une motivation à toute épreuve, des difficultés surviendront inévitablement un jour ou l’autre. Serge Beauchemin partage quatre défis que plusieurs entrepreneurs rencontreront et des pistes de solutions pour les relever.

1-Vous entourer d’une équipe forte
« Les entrepreneurs considèrent souvent que le facteur de succès le plus important est leur concept et la somme de leurs idées. Mais un autre élément l’est tout autant, c’est l’équipe », affirme d’entrée de jeu l’ex-dragon et entrepreneur Serge Beauchemin.

S’il y a un chaînon manquant au sein de votre équipe, il est fort probable que des difficultés surviendront très rapidement. Si votre idée est de créer une application révolutionnaire pour desservir un marché bien ciblé, mais qu’aucun membre de votre garde rapprochée n’est spécialisé dans le domaine des technologies… Il y a fort à parier que les investisseurs potentiels ne seront pas tentés par l’aventure.

Autre élément à retenir : vos meilleurs amis ne sont peut-être pas les partenaires idéaux. « Ne démarrez pas une entreprise sur la base de vos relations interpersonnelles. Recherchez plutôt des associés possédant des compétences complémentaires aux vôtres et susceptibles d’améliorer vos chances de succès », ajoute M. Beauchemin, qui est à l’origine de l’initiative alias entrepreneur.e, une plateforme Web dédiée à l’entrepreneuriat.

2-Accepter que votre produit ne soit pas parfait au départ
« Ne faites pas l’erreur d’attendre que votre prototype soit 100 % développé avant de dénicher vos premiers clients potentiels. Les entrepreneurs qui ont le plus de chances de réussir sont ceux qui attaquent le marché ciblé dès le départ. Autre défi ? Acceptez que votre offre de service ne soit pas nécessairement parfaite au début », ajoute Serge Beauchemin.

Parfois, en phase de démarrage, les partenaires déploient tout le capital disponible et tous les efforts possibles dans l’élaboration d’un produit « parfait ». Une fois arrivés sur le marché, ils constatent malheureusement que celui-ci ne répond pas nécessairement à la demande de la clientèle visée. Ils doivent alors retourner à la table à dessin pour apporter les ajustements requis.

« Impliquez plutôt un premier client potentiel dans le développement conjoint de votre application en échange d’un tarif préférentiel. Proposez-lui de l’utiliser dans sa réalité quotidienne. Tout au long du processus, ce partenaire pourra vous faire part de ses commentaires. Cette rétroaction vous permettra de peaufiner votre produit et de vous assurer qu’il corresponde aux besoins de votre cible », suggère M. Beauchemin.

3-Maitriser le jargon financier
Démarrer son entreprise implique nécessairement un volet administratif. Si vous possédez une compréhension réduite de ce qu’est un état financier, vous ne pourrez pas jouer votre rôle de façon optimale. « Plusieurs rédigent leurs états prévisionnels dans l’objectif de lever du financement, mais cessent cette pratique par la suite », constate M. Beauchemin.

C’est une erreur souvent lourde de conséquences. « Une fois leur plan de vol autorisé, ils embarquent dans l’avion et volent sans surveiller les différents outils disponibles au tableau de bord. »

Si vos connaissances en gestion sont minimes, cherchez à les améliorer. À défaut d’avoir le temps de retourner sur les bancs d’école, le mentorat peut venir répondre à ce besoin. « La plateforme virtuelle alias entrepreneur.e propose sous forme de capsules vidéo des réponses rapides à des questions fréquentes posées par des entrepreneurs », souligne Serge Beauchemin.

4-Trouver l’équilibre entre le travail, la famille et les amis
Que vous soyez en phase de démarrage ou à la tête d’une entreprise en croissance, la conciliation travail-famille peut rapidement devenir un enjeu. Les longues heures passées pour atteindre vos objectifs d’affaires risquent d’empiéter sur les moments passés avec vos proches. « C’est encore plus complexe de nos jours de viser un sain équilibre alors que nous sommes tous branchés 24 heures par jour, 7 jours par semaine, sur nos appareils intelligents. »

Cependant, l’ex-dragon est catégorique : « De mon côté, la priorité demeure d’être en santé. Faites des choix en conséquence. » Malgré ses nombreuses obligations, famille et amis(es) ont une place de choix dans sa vie. Il estime que le temps passé auprès de ses proches lui permet d’être bien disposé pour gérer ses nombreux projets. Et si ce principe était le meilleur modèle d’affaires ?

Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Les Affaires souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par le Service de contenu Les Affaires en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Les Affaires ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec

À la une

La santé mentale des entrepreneurs est en péril

BALADO. François Normand et Olivier Schmouker présentent leur manchette sur la santé mentale des entrepreneurs au pays.

4 conseils pour atténuer les problèmes de santé mentale

19/09/2019 | lesaffaires.com

Ces quatre conseils pourraient vous aider.

Cette vilaine habitude agit comme une ancre sur vos rendements

BLOGUE INVITÉ. L’ancrage est un biais psychologique qui affecte le comportement de nombreux investisseurs.