Économie sociale : les boursiers CHNGR, des étudiants d'impact


Édition du 17 Septembre 2016

Économie sociale : les boursiers CHNGR, des étudiants d'impact


Édition du 17 Septembre 2016

Par Diane Bérard

[Photo : Shutterstock]

En novembre prochain, les étudiants de HEC Montréal auront droit à une journée carrière un peu différente. On leur parlera des emplois en gestion dans les entreprises à impact social positif. Pendant ce temps, du côté de l'École de technologie supérieure (ÉTS), on incitera les étudiants à voir plus loin que le slogan de l'établissement, «Le génie pour l'industrie», pour penser au «génie pour la société».

Ces projets ont été imaginés par des membres de la seconde cohorte CHNGR (abréviation du mot changer), sélectionnée en mai dernier. Cette initiative, issue de l'Université Concordia, vise à faire progresser la connaissance et l'intérêt pour l'innovation sociale ainsi que l'entrepreneuriat social et collectif dans les cégeps et les universités québécoises. Cela, par l'intermédiaire de bourses - 4 000 $ pour un universitaire et 2 000 $ pour un cégépien. «On ne demande pas aux candidats d'avoir une idée précise de ce qu'ils veulent accomplir, précise Nicolas Nadeau, gestionnaire de projet pour CHNGR. Nous les choisissons pour leurs valeurs. Nous cherchons des jeunes qui parlent plus au "nous" qu'au "je".» Il ajoute que, même si le projet est issu de Concordia, les bourses sont accessibles aux étudiants de toutes les universités et de tous les cégeps québécois.

Une initiative collective

La seconde cohorte rassemble 13 étudiants de huit établissements différents. À la fin de juin, des représentants du Chantier de l'économie sociale leur ont donné une formation de deux jours sur l'économie sociale et l'impact social. «Nous avons volontairement choisi des jeunes qui ne se situent pas tous au même endroit du spectre de la connaissance et de l'engagement, poursuit Nicolas Nadeau. Pour changer les choses, on ne peut pas s'en tenir à notre petit univers confortable. Il faut ajouter ceux auxquels on ne penserait pas naturellement. Ce qui compte, ce n'est pas où on se situe, mais où on veut aller. Et tous les membres CHNGR regardent dans la même direction.»

Au début de septembre, les 13 candidats ont participé à une rencontre stratégique de trois jours pour choisir ensemble les projets qui seront réalisés. Certains seront déployés individuellement. D'autres, collectivement. Comme ce sondage qui sera mené simultanément dans plusieurs établissements pour évaluer le niveau de connaissances des étudiants des concepts d'entrepreneuriat social, d'innovation sociale et d'impact social. CHNGR reste une initiative collective qui repose sur des valeurs de partage. Les membres de la cohorte échangeront entre eux toute l'année. «Nous nous rencontrerons toutes les trois semaines jusqu'en juin pour discuter des projets, mais surtout des processus, souligne Nicolas Nadeau. CHNGR veut amorcer des changements à long terme. Pour cela, il faut s'attarder au comment, pas seulement au quoi.»

Amener l'éducation à former des jeunes qui veulent un monde plus juste

CHNGR s'inscrit dans une stratégie plus vaste d'évolution du système d'éducation, soit le projet Recode de la fondation J.W. McConnell, lancé il y a deux ans.

Lorsque les fondations philanthropiques investissent en éducation, l'argent sert généralement à construire ou à mettre à niveau des immeubles. Avec Recode, la fondation McConnell déplace sa cible du contenant vers le contenu. Recode veut contribuer à faire de l'éducation supérieure un outil qui forme les jeunes à imaginer un monde plus juste, plus durable et plus beau. CHNGR est un des projets financés par Recode. «Nous mettons les boursiers CHNGR dans des chevaux de Troie que l'on pousse dans des maisons d'enseignement !» conclut Nicolas Nadeau en souriant.

À la une

Nouvel espoir dans la lutte aux changements climatiques

25/11/2022 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs pays ont réussi à réduire leurs émissions de GES tout en affichant une croissance économique.

Bourse: Toronto clôture en légère hausse

Mis à jour le 25/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a terminé sur une note contrastée.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 25/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.