Création Confort confectionne son succès dans le créneau des vêtements adaptés

Publié le 11/03/2010 à 10:00

Création Confort confectionne son succès dans le créneau des vêtements adaptés

Publié le 11/03/2010 à 10:00

La mode revêt de l'importance pour tous, y compris pour les personnes âgées qui ne sont pas autonomes. C'est dans le créneau très pointu des vêtements adaptés, promis à un bel avenir en raison du vieillissement de la population, que la PME montréalaise Création Confort confectionne sa réussite.

Le produit. Création Confort fabrique des vêtements pour personnes non autonomes. Ses clients ne s'habillent plus seuls et leur espérance de vie est de trois à cinq ans.

Tous ces vêtements sont ouverts au dos, comme une jaquette d'hôpital, mais d'une façon qui respecte la dignité des personnes. Il y a des pantalons pour incontinents qu'un préposé peut changer sans que la personne n'ait à se lever de son siège. Des chaussettes, des pantoufles et des vêtements qui empêchent les personnes atteintes d'Alzheimer de se déshabiller pendant la nuit.

Comme les femmes vivent plus longtemps que les hommes, 70 % des vêtements vendus par Création Confort leur sont destinés.

Des vêtements conçus au Québec. La PME emploie une designer à temps plein, et une autre à temps partiel, qui dessinent deux collections par an. Même à cet âge avancé, la mode compte.

" Ce sont les enfants qui achètent mes vêtements. Ils tiennent à ce que leurs parents soient bien habillés ", explique André Bellefeuille, président de l'entreprise, qui dit être le plus important fabricant de vêtements adaptés au Canada.

Création Confort ne fabrique pas les vêtements, mais ses sous-traitants sont presque tous établis au Québec.

Comment l'idée vous est-elle venue ? Création Confort a été fondée en 1987 par les soeurs Couture, qui venaient du milieu hospitalier. Elles avaient transformé en boutique un duplex situé dans le secteur résidentiel du quartier Rosemont, à Montréal, et qui abrite toujours la boutique et les bureaux de la société.

Pour sa part, André Bellefeuille a été manufacturier de jeans à partir de 1977. Dans ses belles années, son entreprise, Textiles Kletex, de Lévis, employait 150 travailleurs.

À la fin des années 1990, quand les Chinois se sont emparés de la fabrication des jeans, M. Bellefeuille est revenu à Montréal où il a exécuté des contrats avant d'acheter Création Confort, en 2002. À cause du vieillissement de la population, le créneau lui a paru porteur d'avenir.

La commercialisation. Les soeurs Couture s'occupaient de la commercialisation de leurs vêtements. M. Bellefeuille, 55 ans, trouvait cette stratégie trop restreinte. Il a recruté une dizaine de représentants au Québec, un à Toronto, un à Vancouver et un autre en France. Des distributeurs indépendants qui s'approvisionnent exclusivement chez lui, qui exploitent une boutique et se rendent dans les centres hospitaliers sur leur territoire.

En 2008, un marché s'ouvre à Création Confort. Jusque-là, les résidences pour personnes âgées n'avaient pas le droit d'héberger de cas lourds qui nécessitent plus de quatre heures de soins par jour. Cette clientèle était celle de centres d'hébergement et de soins de longue durée. Puisque ces établissements sont surchargés, le gouvernement permet maintenant aux centres d'accueil de garder des personnes non autonomes.

" Comme mes distributeurs sont habitués de se promener d'un établissement à l'autre, ce marché est naturel pour nous ", dit M. Bellefeuille.

L'entrepreneur consacrera davantage d'efforts à consolider le marché québécois que celui de l'extérieur. Son produit n'est pas tout à fait au point pour être vendu en Ontario et aux États-Unis. " Il faudrait créer une ligne de vêtements plus économiques pour ces marchés. "

Dans cinq ans. André Bellefeuille veut réaliser de 25 à 30 % de ses ventes aux États-Unis dans cinq ans. Son chiffre d'affaires se situera entre 2,5 à 3 millions de dollars, par rapport à 1,5 million actuellement.

À la une

Bourse: Wall Street finit contrastée, nouveaux records pour Nasdaq et S&P 500

Mis à jour il y a 12 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX est en baisse de 1,2% et Wall Street est mitigé.

À surveiller: Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resources

Que faire avec les titres de Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resourc? Voici quelques recommandations d’analystes.

Unifor fait état de 35 licenciements à Global News à travers le pays

Il y a 50 minutes | La Presse Canadienne

«Le nombre total de journalistes et de travailleurs des médias d’Unifor licenciés cette année s’élève à 197.»