Au moins six rendez-vous internationaux d'ici 2017 à Montréal


Édition du 05 Juillet 2014

Au moins six rendez-vous internationaux d'ici 2017 à Montréal


Édition du 05 Juillet 2014

« Notre but est d’attirer des touristes d’affaires – qui dépensent plus que les touristes d’agrément – et de créer de la richesse à Montréal. » — François Morin, fondateur d’Éventium

On connaît la réputation de Montréal pour ses festivals festifs. Maintenant, Éventium croit qu'on peut s'inspirer de ce succès pour créer plein d'événements internationaux destinés aux gens d'affaires.

Montréal a déjà C2MTL, mis sur pied par l'agence Sid Lee, et le Forum économique international des Amériques de Gil Rémillard. Et d'ici 2017, Éventium, un organisme sans but lucratif (OSBL), ajoutera progressivement six événements annuels internationaux à Montréal.

Ces événements, qui se tiendront tous au Palais des congrès de Montréal, auront comme thème la santé (octobre 2014), la ville intelligente (décembre 2014), les technologies (février 2015), l'électrification du transport (mars 2015), l'économie du bonheur (automne 2015) et le développement arctique (mai 2016).

Et s'il n'en tient qu'à François Morin, fondateur d'Éventium, une douzaine d'événements pourraient s'ajouter au fil des années. Tous récurrents, tous à Montréal, tous comportant un angle international.

François Morin, 50 ans, a travaillé pendant plus de 20 ans dans le domaine des technologies. Après cinq ans chez Bell comme cadre supérieur, il a été directeur général de WCIT 2012 (World Congress on Information Technology) qui s'est tenu au Palais des congrès de Montréal.

«C'est là que nous [la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le Palais des congrès et M. Morin] nous sommes rendu compte qu'il n'existait aucun organisme pour faire la promotion d'événements internationaux qui reviennent chaque année à Montréal», dit M. Morin, qui a décidé de combler ce vide avec Éventium, en 2013.

Éventium veut attirer des gens d'affaires qui oeuvrent dans des secteurs en croissance. «Notre but est d'attirer des touristes d'affaires - qui dépensent plus que les touristes d'agrément - et de créer de la richesse à Montréal», précise-t-il.

Les partenaires

Pour soutenir financièrement Éventium, M. Morin a déniché comme partenaires Desjardins, Investissement Québec, Filaction (CSN), Jacques Dorion (anciennement de Carat) et Michel Ostiguy (de DentsuBos). Aucun n'est actionnaire, puisqu'un OSBL ne peut avoir d'actionnariat.

Et pour trouver l'expertise dont il a besoin pour mener ses projets à terme, François Morin a signé une entente avec l'espagnole Fira Barcelona, troisième plus important organisateur d'événements du monde. Fira, un OSBL aussi, existe depuis 1932 ; il organise 80 événements, la plupart à Barcelone, qui attirent annuellement trois millions de touristes d'affaires dans la capitale catalane.

M. Morin explique que cette entente entre Éventium et Fira Barcelona porte sur trois aspects : le transfert des connaissances, l'accès au catalogue d'événements de Fira et l'accès à ses technologies.

On peut se demander quel est l'intérêt de Fira dans cette entente. «Je vais payer des redevances à Fira, explique M.Morin. Des redevances qui peuvent atteindre 500 000 $ pour un événement dont le budget est de 2 millions de dollars. Vous comprenez que Fira a tout intérêt à nous aider à attirer plus d'Américains à Montréal pour augmenter ses redevances.»

Éventium, qui emploie sept personnes à plein temps, cinq de plus d'ici 12 mois, cible essentiellement l'énorme bassin d'Américains situés dans un rayon de 90 minutes d'avion de Montréal et qui comprend notamment les villes de Boston, New York, Philadelphie et Washington.

Des six événements prévus par Éventium jusqu'à maintenant, trois (villes intelligentes, technologies et santé) viennent de Fira ; les autres sont des initiatives de l'organisme. Des 80 événements organisés par Fira, M. Morin estime qu'encore une douzaine serait importable ici.

«Mon but à plus long terme est de devenir de plus en plus autonome pour pouvoir vendre des licences à l'étranger moi aussi», dit-il.

À la une

Lithium en territoire cri: une mine qui divise et ravive de vieilles blessures

La région autour de Nemaska possèderait l‘un des plus grands gisements de spodumène au monde.

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

04/02/2023 | François Normand

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.