" Avis aux jeunes : créez votre emploi si vous en voulez un "

Publié le 22/01/2011 à 00:00, mis à jour le 01/02/2011 à 08:46

" Avis aux jeunes : créez votre emploi si vous en voulez un "

Publié le 22/01/2011 à 00:00, mis à jour le 01/02/2011 à 08:46

Par Suzanne Dansereau

Scott Gerber, pdg , conférencier et auteur. Selon ce jeune entrepreneur en série new-yorkais, l'entrepreneuriat est la voie de l'avenir pour la généation Y.

Dans le livre que vous venez de publier, Never Get a Real Job, vous conseillez aux jeunes de la génération Y de ne pas croire leurs parents qui leur ont promis un emploi stable et payant s'ils allaient à l'université. Pourquoi ?

Parce que ce n'est plus vrai ! Nous vivons une situation mondiale de sous-emploi chez les jeunes. Ils sont 81 millions dans le monde, éjectés du marché du travail et endettés jusqu'au cou, parce qu'on leur a dit qu'il suffisait d'aller à l'université et d'envoyer leur CV pour se trouver un emploi et jouir d'un fonds de retraite. Cela a bien fonctionné pour les baby-boomers, mais ce n'est plus vrai aujourd'hui. À cause de la mondialisation des marchés, de l'automatisation du travail et de l'abondance des diplômés, nous vivons un important changement de paradigme. Aujourd'hui, pour avoir un job et le garder, il faut le créer soi-même.

Prétendez-vous que l'éducation ne soit pas une nécessité ?

Bien sûr que non. Mais je crois que le système d'éducation doit être modernisé pour inculquer l'entrepreneuriat aux étudiants. Le système actuel leur apprend à être des employés, pas des entrepreneurs, des leaders.

Votre première entreprise a fait faillite. Vous aviez 20 ans. Depuis, vous en avez fondé plusieurs autres qui fonctionnent bien et vous êtes, à 27 ans seulement, un conférencier en demande. Quel est votre plus précieux conseil aux jeunes entrepreneurs ?

En voici trois : 1. Éliminez votre ego. Arrêtez de penser que vous serez millionnaire à 30 ans et qu'on vous donnera tout ce dont vous aurez besoin. Moi, j'ai étudié en cinéma, je pensais devenir célèbre à Hollywood et je me suis cassé le nez. 2. Bâtissez une entreprise sur des bases simples et pratiques. N'essayez pas de réinventer la roue ou de créer le prochain Facebook. Faites ce que vous savez bien faire et connaissez bien ce que vous faites. 3. N'engloutissez pas votre argent dans ce qui ne rapporte pas, en espérant que cela fructifiera un jour. Investissez dans des activités qui généreront rapidement des revenus. Car si vous ne pouvez pas survivre, votre entreprise non plus ne le pourra pas.

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...