Droits d'auteur : Washington gronde le Canada

Publié le 01/05/2009 à 00:00

Droits d'auteur : Washington gronde le Canada

Publié le 01/05/2009 à 00:00

Par La Presse Canadienne

C'est la première fois que le Canada est inscrit sur la liste américaine "de surveillance prioritaire". Les 12 pays qui y figurent seront étroitement surveillés et pourraient éventuellement recevoir des sanctions économiques si l'administration américaine décidait de porter leur cause devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Selon l'administration américaine, une réforme canadienne en matière de droits d'auteur est nécessaire, et Ottawa doit contrôler plus rigoureusement ses frontières pour saisir le matériel piraté.

Le représentant américain au Commerce, Ron Kirk, a affirmé que les conclusions du rapport permettront d'orienter les efforts de l'administration pour protéger les producteurs américains de matériel soumis aux droits d'auteur.

L'Algérie et l'Indonésie figurent également pour la première fois sur la liste.

La Chine et la Russie inquiètent particulièrement les autorités américaines. Ces deux pays sont inscrits depuis plusieurs années sur la liste des pays qui menacent les droits d'auteur américains. L'Argentine, le Chili, l'Inde, Israël, le Pakistan, la Thaïlande et le Venezuela y sont également inscrits.

Trente-trois autres pays sont inscrits sur une liste de surveillance modérée. Cette dernière indique que l'administration américaine s'inquiète pour les droits d'auteur de ses citoyens dans ces pays, mais qu'elle ne les perçoit pas comme une menace aussi importante.

À la une

Cinq régions passent en zone orange

Mis à jour le 03/03/2021 | lesaffaires.com

Ce sont régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec.

Le Québec pourrait passer au orange, sauf dans le grand Montréal

Les yeux des régions en zone rouge sont ainsi tournés mercredi après-midi vers le premier ministre.

La COVID-19 a fait baisser l'espérance de vie au Québec

La hausse du nombre de décès enregistrés au Québec en 2020 est attribuée à la pandémie de COVID-19.