Crime et châtiment d'entreprise: qui est responsable?


Édition du 21 Mars 2015

Sans aucunement présumer des faits et du dénouement de l'«affaire» de la firme montréalaise de génie-conseil SNC-Lavalin, poursuivie en vertu de la Loi sur la corruption d'agents publics étrangers, ce dossier suscite chez moi une réflexion plus générale ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Corruption: Roche Groupe-conseil paye pour ses inconduites

Roche/Norda Stelo devient la troisième firme à se voir ainsi contrainte à payer le prix de ses gestes illégaux.

Loi sur la corruption à l'étranger: trois sociétés reconnues coupables en 20 ans

Ottawa n'a mené à des poursuites devant les tribunaux que sept fois en 20 ans.

À la une

Ottawa offre 3,3 G $ pour des projets d'infrastructures liés à la COVID-19

Le gouvernement prévoit d’introduire un processus de demande de financement simplifié.

Le CN et le CP enregistrent des livraisons records de céréales

Il y a 24 minutes | La Presse Canadienne

Les chemins de fer ont attribué cette réussite aux investissements dans leurs réseaux.

Bénéficiaires de la PCU, préparez-vous déjà à payer de l'impôt, disent des experts

« Mon premier conseil consisterait à rappeler aux gens que (la PCU) est un avantage imposable ».