Contrat important: avez-vous signé trop vite?


Édition du 31 Janvier 2015

Contrat important: avez-vous signé trop vite?


Édition du 31 Janvier 2015

C'est que ces crampes au cerveau sont en fait directement liées à certaines caractéristiques psychologiques de l'entrepreneur de même qu'au contexte hostile dans lequel il est placé. Prenons par exemple le profil psychologique de l'entrepreneur superman, celui qui ne recule jamais devant aucun obstacle et qui a survécu en se débrouillant seul, dès le premier jour de son entreprise, dans tous les domaines d'expertises possibles et imaginables. Cette débrouillardise peut parfois se transformer en arrogance, celle de penser détenir toutes les expertises. Il y a également le profil psychologique du chef d'entreprise affamé qui se voit offrir un contrat qu'il ne peut refuser et dont les termes sont, a priori, non négociables. L'appât du gain et la perception qu'il est de toute manière impossible de négocier l'entente amène parfois cette personne à tomber dans une relation contractuelle insoutenable, voir fatale. Un autre profil susceptible de se retrouver dans l'eau chaude est celui de l'entrepreneur qui, constatant les ressources limitées dont il dispose, est déterminé à faire des économies à tout prix. Or, la valeur des services juridiques requis avant de signer un contrat d'importance est à coup sûr très minime par rapport à la valeur des ennuis découlant d'un contrat mal négocié.

Une prise de conscience s'impose

Les solutions pour éviter ces pièges sont nombreuses et passent notamment par une meilleure organisation de la planification et l'établissement de relations de confiance avec les professionnels qualifiés avant que le grand jour n'arrive. Mais ces solutions débutent tout d'abord par la prise de conscience que, chaque année, des centaines de contrats à haut risque sont signés trop vite au sein d'organisations très prospères, par des personnes pourtant compétentes et intelligentes.

À la une

Yoshua Bengio: TIME100 honore un pionnier de l'IA

11:01 | Les Affaires

Le professeur titulaire à l'Université de Montréal est l'un des chercheurs en IA les plus cités au monde.

Hausse de 15 % en deux ans des cas de fraude au Québec

Il y a 59 minutes | La Presse Canadienne

Montréal, la Montérégie et la Capitale-Nationale sont les régions où les fraudeurs ont fait le plus de victimes.

Est-ce une bonne idée d'offrir un REEE à ses petits-enfants?

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Que se passe-t-il si cet enfant ne poursuit pas d’études post secondaire?