Initiés: un dirigeant de ProMetic investit 69 000$

Publié le 22/01/2016 à 06:02

Initiés: un dirigeant de ProMetic investit 69 000$

Publié le 22/01/2016 à 06:02

Par Stéphane Rolland

Les déclarations d’initiés permettent de savoir ce que font les dirigeants des sociétés inscrites en Bourse avec leurs actions. Bien que des raisons personnelles puissent expliquer les transactions, certains investisseurs les analysent pour orienter leurs décisions de placement. Voici quelques transactions récentes dignes de mention.

ProMetic (Tor., PLI) : la plus grande transaction du chef des finances

Gregory Weaver, le chef des finances de ProMetic (Tor., PLI), a effectué son plus important achat d’actions depuis son entrée en poste au début du mois de novembre dernier. M. Weaver a investi 69 500$ dans la société biopharmaceutique de Laval. Il a acquis 25 000 actions à un prix de 2,78$, le 19 janvier dernier. L’homme d’affaires avait déjà acquis 10 000 titres en décembre dernier.

Cominar: modeste transaction

Manon Deslauriers, vice-présidente, affaires juridiques et secrétaire corporative de Cominar (Tor., CUF.UN), a acheté 110 actions à un prix de 14,32$ le 11 janvier, pour un investissement total de 1574,65$.

Le titre du fonds immobilier de Québec est sous pression depuis le début de l’année 2015. Le ralentissement de l’immobilier commercial et le départ du détaillant américain Target font partie des inquiétudes qui pèsent sur le titre.

Banque Laurentienne: un dirigeant investit 27 000$

François Barrière, premier vice-président et trésorier de la Banque Laurentienne, a investi près de 27 000$ dans l’institution financière régionale de Montréal. M. Barrière a acheté 590 actions à 45,72$, le 8 janvier dernier. Le titre de la Laurentienne s’échange près de son creux de 52 semaines. M. Barrière a tenu un blogue sur le site du journal Les Affaires.

Depuis novembre, la Banque Laurentienne a un nouveau pdg en la personne de François Desjardins. Le mois suivant, la banque a dévoilé un plan stratégique de sept ans où est prévue la « modernisation » des succursales. La Laurentienne a également procédé à un financement par actions de 65 M$.

À la une

La start-up montréalaise Livescale a le vent dans les voiles depuis le début de la pandémie

DÉFI START-UP. Si beaucoup d'entreprises souffrent de la pandémie de COVID-19, ce n'est pas le cas de Livescale.

Voici comment vous inscrire au Défi Start-Up

28/05/2020 | Les Affaires

Pour participer au Défi Start-Up, rien de moins compliqué.

Tous les prix du Défi Start-up

Mis à jour le 28/05/2020 | lesaffaires.com

Les gagnants du Défi Start-up nouvelle formule ne repartiront pas les mains vides.