Dollarama sort un autre as de son jeu, l'action grimpe de 5%

Publié le 07/09/2017 à 08:32

Dollarama sort un autre as de son jeu, l'action grimpe de 5%

Publié le 07/09/2017 à 08:32

Par lesaffaires.com

Le détaillant de produits à 4$ ou moins Dollarama(Tor., DOL) a démontré une fois de plus la force de sa stratégie d’affaires au deuxième trimestre, dévoilant un bénéfice nettement supérieur aux attentes dans un contexte d’affaires qui s’est avéré particulièrement difficile pour les commerçants du pays.

L’entreprise dirigée par Neil Rossy a profité de l’acceptation des cartes de crédit dans une partie de ses magasins pour dégager un bénéfice de 131,8M$ ou 1,15$ par action, comparativement à 106,4M$ ou 0,88$ l’action à la même période l’an dernier.

C’est 10,5% de mieux que prévu par les analystes, ceux-ci tablaient sur un bénéfice de 1,04$ l’action. Les investisseurs sont ravis comme en témoigne le bond de 5% du titre à l'ouverture des marchés. Le titre se rapproche de son sommet annuel de 132,34$.

La chaîne montréalaise a affiché de solides ventes dans ses établissements ouverts depuis un an, que l'on appelle les ventes par magasin comparable dans le jargon. Celles-ci ont augmenté de 6,1%, tandis qu’elles avaient progressé de 5,7% à la même période l’an dernier.

L'utilisation des cartes de crédit à la caisse, entre autres, a fait bondir la facture moyenne de 5,9%, note un épaté Derek Dley, de Canaccord Genuity qui avait misé sur une hausse de 4,5% des ventes par magasin comparable.

Le nombre de transactions a aussi crû de 0,2%, pour la première fois depuis quatre trimestre, ajoute l'analyste.. 

Les recettes ont ainsi totalisé 812,6M$, ce qui est conforme à la prévision de 812,5M$ des analystes. L’ouverture de 17 nouveaux magasins a aussi contribué à la croissance des ventes au deuxième trimestre.

Grâce à la baisse des frais de logistique et des frais d’occupation, la marge brute de la société a augmenté de 1,2% pour s’établir à 39,6%. Le contrôle des coûts et les intiatives pour améliorer la productivité dans les magasins a permis à la société de limiter les frais généraux à 13,9% des ventes, comparativement à 15,2% des ventes au même trimestre un an plus tôt.

M. Dley avait prévu que les frais généraux atteindraient 14,8% des revenus.

Dollarama fait encore une fois la démonstration du levier de rentabilité de son modèle d'affaires à la hausse de ses ventes, dit M. Dlley. Chaque hausse de 0,5% de sa marge brute ajoute 0,12$ au bénéfice par action.

«La croissance soutenue des ventes des magasins comparables illustre que les consommateurs apprécient la valeur attrayante que nous offrons grâce à notre vaste gamme de produits à bas prix fixes. Nous poursuivons nos efforts visant à améliorer l'expérience de magasinage chez Dollarama pour nos clients actuels tout en interpelant de nouveaux consommateurs au moyen de l'ouverture de nouveaux magasins dans des marchés où nous ne sommes pas encore présents», a dit par voie de communiqué Neil Rossy, PDG de Dollarama.

Pour l’ensemble de l’exercice 2018, Dollarama prévoit toujours ouvrir de 60 à 70 magasins. Elle a revu à la hausse le marge brute qu’elle prévoit dégager, soit de 38% à 39% plutôt que celle de 37,5% à 38,5% visée auparavant. La direction a aussi revu à la hausse ses dépenses d’investissement, lesquelles tiennent compte du matériel informatique, des logiciels et des immobilisations corporelles. Celles-ci devraient atteindre entre 100 et 110M$, plutôt qu’entre 90M$ et 100M$ tel que prévu précédemment.

Soulignons que Dollarama a allongé 160,2M$ pour racheter 1,3 million de ses actions au cours du trimestre, à un prix moyen de 122,86$.

Le titre de Dollarama a gagné 23% à ce jour en 2017. Le dividende reste à 0,11$ par action.

Avant l'appel-conférence de 10h30, M. Dley, ne touche pas a son cours cible d'un an de 143$.

 

À la une

Comment lutter contre la xénophobie (en politique et au travail)?

Il y a 25 minutes | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. C'est qu'il est intolérable de laisser souligner une différence dans le but de créer une souffrance.

Faites comme les frères McDonald: sortez vos craies!

Il y a 25 minutes | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Comment peut-on se distinguer et devenir le chef de file de la meilleure expérience client «COVID-19»?

Repousser les limites

BLOGUE INVITÉ. La pandémie a été un laboratoire d’expérimentation exceptionnel pour plusieurs entreprises.