10 choses à savoir vendredi

Publié le 28/04/2017 à 08:23

10 choses à savoir vendredi

Publié le 28/04/2017 à 08:23

Par Alain McKenna et François Remy

Point 1: ça, c'est un café Starbucks! (Photo: Starbucks)

Bon vendredi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce 28 avril.

1- Ça, c’est un café Starbucks! En fait, c’est le café haut de gamme de 43 000 pieds carrés que le géant américain de l’espresso compte ouvrir à Chicago d’ici 2019. Quatre étages, une terrasse sur le toit, et surtout, une imposante vitrine qui fait toute la façade de l’édifice. Celle-ci donnera une vue superbe sur Magnificent Mile, une des artères commerciales les plus achalandées du continent. Il s’agira du troisième café sélect ouvert par Starbucks aux États-Unis, après ceux à Seattle puis New York. Shanghai, Milan et Tokyo sont aussi au programme pour l’an prochain, rappelle Geekwire. Ces établissements offrent une sélection triée sur le volet de grains de café, et beaucoup d’espace pour en déguster le produit infusé en toute tranquillité. N’en doutez pas une seconde: le prix du latté est à la hauteur du style de l’édifice…

2- Non seulement ce vélo ne pollue pas, il dépollue l’air autour de lui. Prendre le vélo pour aller au boulot est une activité saine… en théorie. Avec les gaz d’échappement et le smog urbain, pas sûr que ce soit si bon que ça pour la santé. En revanche, ça réduit les émissions polluantes globales. Et s’il n’en tient qu’au designer Daan Roosegaarde, le vélo pourrait faire mieux que ça : il pourrait carrément filtrer les éléments polluants et assainir l’air en cours de route. Le designer hollandais, qui vit en Chine, a ainsi présenté à la conférence TED 2017 un vélo doté d’un système de flitre logé sur le guidon. «Ça offrirait au cycliste de l’air frais», explique Roosegaarde à Fast Company, qui s’ennuie d’une époque pas si lointaine (il y a 10 ans) où Beijing était une ville cycliste reconnue. «Aujourd’hui, tout le monde veut sa voiture», déplore-t-il. «Pour ramener le vélo, il faut régler le cas de la pollution rapidement, d’ici 10 à 14 mois.» En équipant les 500 000 vélos en partage dans la capitale chinoise de son système, ce serait déjà un bon pas dans cette direction, espère-t-il.

vélo

3- Des mises à pied massives ne sauveront pas votre entreprise. Au contraire. La conclusion à laquelle semblent arriver très rapidement et très régulièrement les gestionnaires d’entreprises en quête d’un meilleur rendement, selon laquelle les mises à pied massives sont une bonne chose, est erronée. Elles accroissent plutôt les chances de faillite, constate une étude étoffée réalisée par la Harvard Business Review. C’est un pavé dans la mare, surtout pour ceux ayant encore à la mémoire les pertes d’emploi massives ayant eu lieu après la crise de 2008, alors que près de 9 millions de travailleurs ont été remerciés partout sur le continent nord-américain. Or, voilà, les chercheurs de HBR ont étudié l'évolution de 4710 sociétés cotées en Bourse, réparties dans 83 secteurs différents. Ils ont pris soin de bien connaître leur environnement, et ont comparé avec une autre période (1995-2000). Résultat? «Les entreprises qui rationnalisent sont deux fois plus susceptibles de déclarer faillite que celles qui ne le font pas. Les mises à pied permettent de sauver des sous à court terme, mais elles placent l’entreprise dans un chemin négatif qui mène plus facilement à une faillite éventuelle.»

4- Malgré tous leurs efforts, Walmart et Amazon ne seront jamais des marques de luxe. Y croyez-vous? Ces deux sociétés ont pourtant les poches assez profondes pour mettre la main sur d’autres détaillants en ligne spécialisés comme Zappos et Shopbop (Amazon), ou Moosejaw et Modcloth (Walmart), et rien ne les empêche d’en acquérir d’autres. Mais ça ne suffira pas à menacer les joueurs déjà établis dans les accessoires de luxe, assure Charlie Cole, vice-président de Tumi, au site Digiday. «Rien dans leur façon de faire des affaires ni dans leurs opérations ne les prépare à gérer adéquatement une marque de luxe», croit-il. «Leur marché est bâti sur un modèle égalitaire, sans barrière à l’entrée, qui leur va très bien, mais qui est en opposition directe avec des produits de luxe.» Sans doute que l’homme d’affaires définit le luxe comme une forme d’exclusivité créée par un contrôle artificiel des prix et des règles tentant d’enrayer la contrefaçon. Ce qui, il faut l’admettre, est aux antipodes d’Amazon et Walmart, qui font toutes deux une place généreuse aux imitations et aux produits très bon marché. Mais il existe tout de même des cas où des marques plus bas de gamme se sont immiscées avec succès dans le luxe. Pensez aux constructeurs automobiles : Cadillac, Porsche et Alfa Romeo sont toutes des divisions de groupes plus grand public (General Motors, Volkswagen et Fiat). Reste à voir si les acheteurs de produits de luxe peuvent être convaincus par les détaillants en ligne…

5- Et si Cars (Bagnoles) était un film d'anticipation sur la voiture de demain? C'est la plus récente théorie en vogue dans la blogosphère automotivo-ludique, alors que Disney diffuse ces jours-ci la bande-annonce du troisième volet de cette sympathique série de films animés pour jeunes amateurs de tôle et d'octane. À la question «D’où viennent les voitures du film?», le scénariste Jay Ward répond, sur Screencrush : «Quand on y pense, la voiture autonome est en train de voir le jour. Imaginez un futur proche où les autos sont de plus en plus intelligentes, au point de se demander : "A-t-on réellement besoin des Humains? Ils ne font que nous ralentir, ce sont des boulets, débarrassons-nous-en." Sauf que ces bagnoles ont déjà emprunté la personnalité de leurs propriétaires. Et voilà.» Évidemment, on rigole, mais l’avènement de la voiture autonome et de l’intelligence artificielle risque de donner une voix plus tôt qu’on le pense à des objets jusqu’ici inanimés. Le jour où on se demandera plus sérieusement jusqu’où un système informatisé peut développer sa propre personnalité, pour vrai, n’est peut-être pas si loin que ça…


6- En Bourse ce matin: Wall Street devrait entamer la séance de vendredi en légère hausse malgré le poids d'une série d'inquiétudes et les nombreuses publications de résultats. «Les doutes des marchés sur la capacité (de Trump) à diriger le gouvernement ne font que s'accroître», a indiqué dans un commentaire la Mizuho Bank. «Il n'a pas été capable de tenir la plupart de ses promesses de campagne. Le marché avait de grands espoirs à propos de sa réforme fiscale. Mais son projet a provoqué de fortes critiques des forces conservatrice au sein de son parti qui réclament plus de discipline budgétaire», a ajouté la banque. Lisez notre revue des marchés complète.

 7- Les Canadiens aiment leur vendeur de sans-fil plus que leur fournisseur. Une vaste étude sur la satisfaction des consommateurs canadiens propriétaires d’un sans-fil publiée hier par JD Power est catégorique : les Canadiens aiment leurs vendeurs de sans-fil. En fait, ils aiment surtout ceux qui peuvent sortir de leur carcan corporatif afin de résoudre un pépin sur leur appareil ou sur leur facture. Ceux qui ont «la capacité de résoudre les problèmes de manière autonome» apparaissent toujours comme étant plus courtois, résume Peter Cunningham, directeur principal, médias et télécoms chez JD Power. Évidemment, les fournisseurs qui laissent ainsi les coudées franches à leurs représentants en bénéficieront un peu plus. «Ça peut réduire le taux désabonnement», ces clients se montrant plus fidèles à leur vendeur et à son employeur, par ricochet.

8- Oubliez l’intelligence artificielle. Il faudrait plutôt parler de mémoire artificielle. Puisque selon Tom Gruber, qui dirige les recherches en IA chez Apple, c’est probablement la plus importante révolution qui surviendra à court terme dans ce créneau : on pourra bientôt ne plus rien oublier. «Vous pourriez avoir une mémoire aussi efficace que celle d’un ordinateur personnel. Vous pourriez vous rappeler de chaque personne que vous avez rencontré, à vie», a-t-il dit lors de la conférence TED de mardi dernier, des propos ensuite repris par Apple Insider. Selon lui, ce phénomène sera «inévitable», et il passera nécessairement par un maillage plus intime entre l’humain et les ordinateurs. Évidemment, il ne fait peut-être que mettre la table pour les fameuses lunettes à réalité augmentée sur lesquelles Apple travaillerait secrètement, selon certaines rumeurs… Celles-ci pourraient filmer l’action, identifier les objets et les gens à proximité, puis resservir cette info à leur utilisateur au moment opportun.

9- À l'agenda aujourd'hui: Statistique Canada rend publiques des données sur le produit intérieur brut pour le mois de février. Du côté des États-Unis, on attend aussi la première estimation du PIB pour le premier trimestre sera publiée, suivie par la parution des chiffres de l'activité économique dans la région de Chicago avril et de la 2ème estimation de la confiance des consommateurs en avril par l'Université du Michigan.

10- Peut-on sauver la planète, une bière à la fois? Pour vrai, là? C'est ce que Heineken semble se demander. C'est risqué, comme message: quand les multinationales tentent de profiter des mouvements contestataires… Ce n’est pas souvent un succès. Au début avril, Pepsi a mis en ligne une vidéo mettant en vedette l’Américaine Kendall Jenner qui tentait, bien maladroitement, d’associer ses produits aux mouvements de protestation sociaux comme Black Lives Matter. Ça a été un échec lamentable. Ce coup-ci, c’est au tour de Heineken d’essayer de s’immiscer dans la fracture sociale grandissante divisant la population un peu partout sur la planète, pro-gouvernements ou pro-corporations, gauche ou droite, etc., avec un spot publicitaire plus subtil, mais tout aussi engagé, selon lequel on peut sauver le monde, une bière à la fois. On vous laisse juger si le clip touche la cible…


Sources: Apple Insider, communiqués, Digiday, Geekwire, Fast Company, Harvard Business Review, Les Affaires, Screencrush, Youtube.

Vous aimez les 10 choses? Suivez-nous sur Twitter pour en avoir plus:


NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.

À suivre dans cette section


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

L'intelligence artificielle canadienne pour traquer le coronavirus

Il y a 4 minutes | AFP

«La machine cherche des aiguilles dans une botte de foin et les présente aux experts humains»

Hypothèques: Ottawa ajuste le taux de référence de la simulation de crise

Il y a 13 minutes | La Presse Canadienne

«Cela garantira que les gens ne s'engagent que dans des prêts hypothécaires adaptés à leur situation.»

Début d'un procès à 9 milliards de dollars entre Facebook et le fisc américain

Il y a 2 minutes | AFP

Le jugement pourrait marquer un précédent.