10 choses à savoir vendredi

Publié le 08/04/2016 à 09:04

10 choses à savoir vendredi

Publié le 08/04/2016 à 09:04

1. Washington ne voit pas d’un œil favorable l’intervention de Québec et une possible intervention d’Ottawa afin de venir en aide à Bombardier. L’administration Obama leur aurait fait savoir qu’il considérait cette intervention comme une entrave au libre-échange rapporte le Globe and Mail. Le gouvernement du Québec, pour sa part, dit s’être assuré que sa prise de participation de 1 milliard dans la CSeries ne pourrait pas être considérée comme une subvention déguisée.

2. Vous ne serez pas surpris d’apprendre que de traiter un employé de «pédé» est considéré comme homophobe. Et bien, sachez qu’il existe une exception à cette règle élémentaire. Selon un tribunal français, traiter un travailleur de « pédé » ne serait pas discriminatoire si l’employé en question est un coiffeur. Le coiffeur insulté et licencié a curieusement perdu sa cause. Le raisonnement du juge : on ne peut conclure qu’un coiffeur peut être discriminé en raison de son orientation sexuelle, car le coiffeur gai sévit en grand nombre dans les salons. Il est raisonnable de penser qu’un propriétaire de salon s’attende à travailler avec eux, bien entendu. Il semble qu’un courriel de l’employeur affirmant qu’il jugeait que les «pédés n’étaient pas fiables» ne constitue pas une preuve suffisante.

3. La paie des pdg des grandes sociétés américaines a reculé à un rythme jamais vu depuis la crise financière. Cette mauvaise fortune demeure relative, toutefois. La rémunération médiane a fondu de 3,8% à 10,8 M$US, selon une compilation du Wall Street Journal et de MyLgIQ. Lisez l'article complet ici.

4. Wall Street pourrait terminer la semaine sur une note positive. La hausse du pétrole et un adoucissement pour le yen rassurent les investisseurs. Vers 8h30, le S&P 500 gagne 0,61% sur le marché hors cote avant l’ouverture. Le Dow Jones et le Nasdaq prennent 0,53% et 0,68%, respectivement

5. C’est la prévision boursière «que personne ne croit». Craig Johnson, analyste technique de Piper Jaffray, croit que le S&P 500 à New York se prépare à vaincre la résistance qui l’empêchait de revenir au-delà de son sommet de mai 2015. « Personne ne semble le croire, mais j’estime que nous avons touché notre creux pour l’année 2016, poursuit l’analyste en entrevue à la chaîne spécialisée CNBC. Le S&P 500 devrait se rendre à 2350 points d’ici la fin de l’année. » Cela représenterait une progression de 14%.

6. Verizon songerait à faire une offre en vue d’acquérir Yahoo, rapporte Bloomberg. Google, Time et le fonds Bain seraient aussi intéressés par l’exploitant du moteur de recherche en difficulté. Après avoir envisagé ce projet, Microsoft et Comcast auraient abandonné cette idée.

7. Londres est la ville la plus chère où travailler. Vivre et travailler dans la capitale britannique coûte 112 800 $US (l’équivalent de 148 400$), selon un palmarès du réseau immobilier Savills. Suivent New York, Hong Kong, Paris et Tokyo aux cinq premiers rangs. Aucune ville canadienne ne figure parmi les 20 villes les plus dispendieuses.

8. L’Argentine songe à émettre des obligations 15 ans après sa faillite. Le pays d’Amérique latine avait déclaré faillite en 2001, incapable de rembourser une dette de 80 G$US. Buenos Aires envisage d’émettre des obligations d’une valeur de 12,5 G$US aux États-Unis et au Royaume-Uni, rapporte le Wall Street Journal.

9. Le directeur général de Uber Québec, Jean-Nicolas Guillemette, tient un point de presse concernant les récents développements réglementaires ainsi que la journée de perturbations prévue par l'industrie du taxi. De plus, Le ministre des Transports, Jacques Daoust, tient une conférence de presse pour annoncer des investissements routiers 2016-2018 pour l'ensemble du Québec.

10. « Small is beautiful ». Un centre commercial de Providence au Rhodes Islande recyclé en immeuble à appartements a démontré qu’il y avait une demande pour les très petits logements. En 2013, le propriétaire Evan Granoff a décidé de reconvertir le centre commercial en complexe résidentiel. Bien des sceptiques craignaient que les micro-appartements de 225 pieds carrés soient trop petits pour attirer des locataires. Or, il apparaît que bien des personnes attendaient cette chance puisque l’entreprise a dû établir une liste d’attente tant la demande était forte, a confié le directeur du projet Robin Dionne au site Market Watch. La location de cet appartement coûte près de 850 $US par mois (contre 750 à 900$ pour la même superficie en ville). Y habiter ressemble à une vie à l'hôtel: ces condos viennent tout équipés, les animaux ne sont pas admis et les locataires doivent payer pour leur Wi-Fi. Centre commercial oblige, le premier étage du bâtiment est rempli de magasins, de cafés et de restaurants qui contribuent à l'attractivité du lieu. La clientèle est surtout composée d’étudiants, de jeunes professionnels et de retraités.

Avec Bloomberg, Market Watch, CNBC, Globe and Mail, Figaro, Business Insider.


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Entrepreneurs, faites comme Michael Jordan!

17/09/2019 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Les bons entrepreneurs savent quand mettre leur propre personne de côté pour le bien de l'équipe.

Le budget fédéral rate de 14 G $ la cible pour 2018-2019

C'est un troisième manque à gagner de plus de 10 milliards $ en autant d’années.

Bourse: Wall Street termine en légère hausse, Toronto à un sommet

Mis à jour le 17/09/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les investisseurs se positionnent avant une possible baisse des taux d'intérêt par la Fed.