10 choses à savoir vendredi

Publié le 07/06/2019 à 08:00

10 choses à savoir vendredi

Publié le 07/06/2019 à 08:00

Par Alain McKenna

Point 10: Ce robot est toujours déprimé… et c’est une bonne chose. (Photo: Furhat Robotics)

L'odeur du cannabis dérange à Gatineau, livré par drone en 30 minutes ou moins, ce robot est toujours déprimé et d'autres nouvelles à lire en ce vendredi 7 juin.

1- L’odeur de pot commence à agacer les résidents de Gatineau. Environ le tiers de la production légale de cannabis au Québec provient de la société Hexo, mais ça ne se fait pas sans tracas. Ni même sans odeur, comme le déplorent de plus en plus de résidents situés à proximité des installations de l’entreprise. «Dimanche dernier j’ai ouvert la fenêtre pour quelques heures, et la pièce sentait comme si on avait fumé un joint», illustre Virginie Roussin, sur le site The Growth Op. Du côté de Hexo, on rappelle que l’odeur est inoffensive.

2- Livré en 30 minutes (par drone), promis. C’est ce qu’a dit mercredi un porte-parole d’Amazon, qui a détaillé les plans de son employeur de mettre en place son réseau de livraison automatisée Prime Air. Ainsi, les gens demeurant à moins de 12 kilomètres d’un entrepôt d’Amazon pourraient bientôt voir leurs colis livrés par un petit appareil volant, à condition que le poids soit sous les 3 kilos. Ça représente jusqu’à 90% des livraisons effectuées par Amazon à l’heure actuelle, précise VentureBeat


3- La guerre commerciale entraîne une certaine création d’emplois… Toutes ces nouvelles règles limitant les transactions internationales semblent là pour rester, si on se fie au site de recherche d’emploi Indeed, qui observe une hausse des offres d’embauche pour des spécialistes de l’import-export, d’analystes en affaires internationales et d’experts en conformité.

4- Vu les sommes investies, le secteur bancaire n’a pas fini de se transformer. Une somme record de 117 milliards $US a été investie à l’échelle mondiale dans les technologies financières, ou fintechs, cette année. Toute cette activité est stimulée par un engouement du public pour des solutions de paiement numériques, et du côté de l’industrie, par une rivalité pour mettre la main sur les données de ces utilisateurs, résume Business Insider.

5- Le chiffre du jour : 60% (la part de la pub en ligne appartenant à Google et Facebook aux USA). Leur part de marché était en hausse de 3% en 2018, selon une étude de PwC publiée plus tôt cette semaine. La valeur totale de cette industrie est de 107 milliards $US, ajoute Reuters.

6- Ottawa prépare de nouvelles enchères pour des fréquences du spectre sans-fil. Un des objectifs visés par le fédéral est de reprendre une partie des fréquences actuellement en service afin d’assurer une couverture numérique 5G dans les zones rurales et les régions éloignées du pays. Cette mesure déplait à des sociétés comme Xplornet et Telus, qui utilisent ces fréquences, mais leurs craintes ont été balayées du revers de la main par le ministre de l’Innovation Navdeep Bains. «Xplorent va encore avoir 80% de ses fréquences», dit-il, au Globe and Mail.

7- Les biocarburants ne réduisent ni les émissions ni le prix de l’essence. Le fait d’ajouter de l’éthanol et du biodiesel aux carburants vendus à la pompe n’a pas eu l’effet à la baisse escompté sur le prix ni même sur les émissions polluantes du secteur du transport, conclut une étude réalisée par le gouvernement américain. La loi américaine entrée en vigueur en 2005 n’a ainsi pas provoqué les effets recherchés, «la plupart des experts consultés affirmant que son effet a été somme toute limité», résume Bloomberg.

8- Les États-Unis veulent aller chercher leurs terres rares en Afrique. Le département américain de la Défense aurait tenu des pourparlers avec des sociétés minières africaines et d’ailleurs dans le monde afin de se défaire de la dépendance de l’Oncle Sam envers la Chine, où se trouve environ 80% de la production mondiale de terres rares. «Nous sommes à la recherche de fournisseurs ailleurs qu’en Chine, et nous voulons une diversité des sources», explique Jason Nie, ingénieur en matériaux pour le Pentagone, à Reuters.

9- Amsterdam va payer le MIT pour concevoir des robots bateaux pouvant naviguer ses canaux. La métropole néerlandaise souhaite ainsi revitaliser une partie de ses canaux qui sont présentement laissés à l’abandon, et déjà, le MIT a quelques solutions dans ses cartons. L’étudiant Luis Mateos a mis au point un système de barges autonomes qui peuvent se relier pour créer une large plateforme flottante. Ça permettrait notamment de créer des ponts temporaires, ou des espaces publics sur demande, nous apprend le MIT, par communiqué.

MIT

10- Ce robot est toujours déprimé… et c’est une bonne chose. Furhat est un robot continuellement déprimé qui vise à aider les chercheurs universitaires à perfectionner leurs techniques de psychothérapie. Si seulement il pouvait sourire…


Sources: Bloomberg, Business Insider, communiqués, Reuters, The Globe and Mail, The Growth Op, Twitter, VentureBeat, YouTube.

Suivez-moi sur Twitter:

Follow @mcken

NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

13/12/2019 | Alain McKenna

Ce pickup électrique veut en découdre avec Tesla. La menace qui guette Hydro-Québec, Labatt au-delà de la bière.

10 choses à savoir jeudi

12/12/2019 | Alain McKenna

Les plantes crient quand elles souffrent, 3 Canadiens sur 4 ignorent qui a leurs données, 170 000$ pour cet iPhone!

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour le 13/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

13/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

13/12/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?